Menu

Sport Publié

Wydad – Espérance : Selon le TAS, c’est à la CAF de décider de la tenue d’un nouveau match

Temps de lecture: 2'
Photo d'illustration / Ph. DR.

Le Tribunal international du sport (TAS) annule la décision du comité exécutif de la Confédération africaine de football. Cette décision a été rendue publique, ce mercredi, par un communiqué de la juridiction, indiquant qu’il relève de la CAF de décider de la tenue ou non d’un nouveau match.

Pendant ce temps, le club tunisien célèbre déjà cette victoire sur ses réseaux sociaux. Par ailleurs, «toutes les autres conclusions prises par le WAC sont définitivement rejetées, tandis que celles de l’EST seront traitées dans la sentence finale», souligne la même source.

Le TAS explique que «concrètement, il appartient désormais aux organes compétents de la CAF de se pencher sur les incidents survenus dans le stade de Radès le 31 mai 2019». La décision du Comité exécutif de la CAF ayant été annulée pour des raisons formelles, le TAS «a décidé de renvoyer aux organes compétents de la CAF les questions de la répétition du match retour de la finale et de la procédure disciplinaire actuellement en cours devant la CAF, cette dernière n’étant pas de la compétence du TAS».

Le TAS dit, par ailleurs, continuer ses délibérations relatives aux requêtes de l’EST et «préparera une sentence finale, tout en tenant compte de toute décision éventuelle prise par la CAF dans cet intervalle».

Dans sa requête, le Wydad de Casablanca avait sollicité une annulation du titre de vainqueur de la Ligue des Champions 2018/2019 pour que la prime de victoire lui soit attribuées. Quant aux Tunisois, ils demandaient à ce que le verdict soit déclaré nul et non avenu, d’être ainsi considérés vainqueurs, de conserver le trophée et les médailles décernées le 31 mai et de recevoir le paiement de la prime allouée au vainqueur.

Le 31 mai dernier, le match de la finale retour a été suspendu à la 60e minute par décision de l’arbitre, après un refus de but d’égalisation du WAC et la découverte que le VAR était hors d’état de fonctionner. Les joueurs marocains ayant refusé de reprendre le match, l’EST avait été déclarée gagnante.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com