Menu

Société Publié

France : Discorde à la mosquée de Corbeil-Essonnes

Rien ne va plus à la Mosquée de l’Essonne. Les membres de l’Association culturelle des musulmans qui gèrent l’établissement ne sont plus d’accord et veulent renvoyer leur président d’origine algérienne, l’accusant d’être trop proche du consulat algérien de France. En plus de cette brouille interne, un autre élément sème encore plus la zizanie : l’intention de Serge Dassault de donner de l’argent pour agrandir la mosquée…

Temps de lecture: 3'
Mosquée de Corbeil-Essonne

Dans une association, il est normal que les membres ne partagent pas tous le même avis. Il peut y avoir des désaccords pour un projet à mener dans l’avenir, un budget à débloquer ou une mesure à prendre face à un problème donné…Mais à l’association culturelle des musulmans qui gèrent la Mosquée de Corbeil-Essonnes, c’est une toute autre histoire. Là-bas, les conflits entre les membres tournent autour… de leur pays d’origine.

Marocains versus Algériens

Tout commence lorsque Rabi Maghri, l’ancien vice président de l’association et d’origine marocaine, prend le taureau par les cornes et décide de convoquer une Assemblée Générale, une Assemblée qui se tient ce soir. L’objectif est simple : renvoyer l’actuel président de l’association, Yahia Kandouci, d’origine algérienne et installer à sa place «un conseil de sages».

Radié de l’association au mois d’octobre dernier, Rabi Maghri dénonce une prise en main de la mosquée par des Algériens proches du consulat d’Algérie. Selon lui, plusieurs membres non algériens du bureau ont été écartés au mépris des règles de l’association et remplacés par des Algériens», explique le Parisien dans un article paru aujourd’hui.

Mais Rabi Maghri n’est pas le seul à penser cela. Ouahib Bouzar, ancien président de 1999 à 2004 qui est, non pas d’origine marocaine mais algérienne, dénonce également une prise en main de la mosquée par des proches du consulat algérien.

«Il n’y a pas de problème au sein du bureau, Rabi n’est plus vice-président. Il n’y a pas de souci.», tente de rassurer Yahia Kandouci au Parisien.

Le mécène Dassault

Mais l’ordre du jour de l’assemblée de ce soir ne devrait pas seulement tourner autour de l’intention d’exclure Yahia Kandouci. On risque bien d’y parler également de Serge Dassault. En effet, l’industriel milliardaire et sénateur UMP a déclaré qu’il était prêt à verser une somme d’argent à la mosquée pour l’agrandir, sans toutefois en préciser le montant.

Le 6 novembre dernier, date de l’Aïd el Kébir en France, des milliers de fidèles font leur prière dans la mosquée alors qu’elle ne peut en accueillir que 2000. Il y a tellement de personnes qu’un gymnase situé en face de la mosquée est spécialement ouvert pour accueillir une partie des fidèles. Serge Dassault était sur les lieux ce jour-là pour assister à la fête et remarque très vite le manque de place. Il annonce devant plusieurs personnes son intention de donner de l’argent afin d’agrandir la mosquée, «pas trop grand, mais juste ce qu’il faut», répète au Parisien un témoin présent.

«Ingérence financière»

Un élan de générosité qui ne plait pas à tout le monde et qui choque même certains fidèles. L’ancien responsable de la mosquée Ouahib Bouzar parle «d’une ingérence financière» et craint que l’industriel achète la sympathie des fidèles.

«On ne veut pas de l’argent de Dassault, il ne fait que diviser les gens. (…) Je voyais en lui quelqu’un de bon, mais avec le temps j’ai changé d’avis», explique-t-il sans donner plus de raisons à ce refus.

Néanmoins, Bouzar rappelle que lorsqu’il était président de l’association de 1999 à 2004 et qu’il avait besoin d’argent pour construire la mosquée, Dassault avait répondu présent en tant que «mécène privé et non en tant que maire de l’époque». Il avait d’ailleurs versé une coquette somme qui a largement permis de financer la construction dont le coût s’élevait à deux millions d’euros.

«Oui, il a dit qu’il agrandirait, mais officiellement on n’est au courant de rien. Ce n’est pas à notre demande», déclare simplement Yahia Kandouci au Parisien, sans donner plus de détails.

Cependant, dans ce dossier, le journal précise qu’un seul homme semble bien être au courant des projets de Dassault. Il s’agit d’Aboubacar Djiba, ancien trésorier de l’association et ancien conseiller municipal de la majorité de 2008 à 2010. Il était aux côtés de Dassault, le jour de la fête, lorsque le milliardaire a déclaré à haute voix son envie de donner de l’argent à la mosquée.

«Je suis l’homme de confiance. Mais je ne gère pas les fonds. C’est Dassault qui valide l’avancée des travaux et qui paie.», confirme-t-il au journal en expliquant que les sanitaires de la mosquée vont être déplacés pour y accueillir l’agrandissement de la mosquée et qu’un architecte est actuellement au travail.

 «Dassault est extrêmement généreux. Il ne le fait pas pour acheter les musulmans. Il s’en fout de ça», conclut Djiba qui accuse certains membres de l’association d’envier sa place actuelle.

elmadloume
Auteur : oumazel
Date : le 14 janvier 2012 à 17h01
je crois que certains sont vraiment manipulés et ils croient vraiment au père noël qui fait des cadeaux , ou peut-être ils ne veulent pas voir la vérité en face ,
ce qui est sûr il viendra un jour que Allah les dénoncera devant tout le monde
le prophète SWS dit :
«Si vous saviez ce que je sais, vous ririez peu et vous pleureriez beaucoup»
toujours aussi intelligent...
Auteur : MOHAMMED
Date : le 02 janvier 2012 à 19h22
heureusement que le ridicule ne tue pas. Je ne connais pas ton courant historique ... c'est nouveau ? c'est le hiloutisme ou comment réécrire l'histoire musulmane selon ton interprétation? J'espère que tu n'enseignes pas, ce serait malheureux que tes élèves écrivent des livres d'histoire ensuite et s'humilient profondément devant tous les historiens de la planète.
C'est la seule chose qui est positive dans tes commentaires, ils sont tellement truffés d'énormités qu'ils parlent pour toi et nous informent bien plus sur ta personnalité que ne pourrait le faire un détecteur de mensonge pendant une interview...
Lorsque le culte veut mettre la main sur un mélange explosif de cultures incompatibles
Auteur : MPHilout
Date : le 30 décembre 2011 à 17h53
Cela devait arriver et la bombe à retardement ne pouvait qu’exploser !
La soi-disant « Association culturelle des musulmans » qui gère cette mosquée, lieu de culte et non pas de culture, aurait dû au moins décider de quelle ‘culture’ il s’agissait.

L’islam de Corbeil-Essone, s’approprie-t-il indûment la culture des Marocains, des Algériens ou celle des Français, dont Dassault est ici le spécimen ? On peut me rétorquer que l’islam s’empare et se pare de toutes les cultures, pourvu qu’elles concèdent à se prosterner et à s’agenouiller devant lui. Vous n’aurez pas tort, surtout lorsque vous lisez l’histoire et savez que, dès les tout débuts, lorsque les musulmans étaient tous d’Arabie, ils se sont quand même combattus, sabre en main, dès que le calife Abu Bakr, successeur de Mahomet, avait mis la main sur le trésor de la zakat, cette aumône dont l’affectation budgétaire revenait, de droit, à l’exécutif représenté par le prophète et lui seul. Les tribus arabes n’ont pas voulu continuer à payer la zakat et voir argent alimenter des caisses qu’ils ne contrôlaient pas. Le digne successeur de Mahomet les y a contraint par la force.

Et pour les calmer, les occuper et leur offrir une compensation, ils les a conduit à aller soutirer un copieux butin à leurs voisins des empires perse et byzantin et même au-delà. Et c’est ainsi que les Berbères ont accueilli, dans la joie et la bonne humeur, leurs frères musulmans venus d’Orient. Ils les ont même accompagnés dans leurs conquêtes de l’Europe, jusqu’à Poitiers. Pour les Turcs seljoukides et autres peuples conquérants, ce fut pareil : ils ont eu la joie et l’honneur d’accompagner leurs frères musulmans jusqu’aux portes de Vienne, d’autres aux confins de la Chine et au cœur de l’Inde.

Je m’égare ! Revenons à nos oignons de Corbeil-Essonne ! Pour réconcilier Algériens, Marocains et Français, je considère qu’il n’y a pas mieux que d’emprunter des rafales à Monsieur Dassault et d’aller conquérir quelques territoires africains riches en pétrole, en uranium, en main d’œuvre bon marché et en diamants. De nouvelles razzias, ça vous tente Monsieur Dassault ?! Vous avez l’argent et le matériel, nous avons les troupes ! Et ne vous en faites pas, n’ayez pas de scrupule. L’islam bénit d’avance nos actions. Du moment que nous entreprenons cela au nom d’Allah et dans sa voie (fî sabili al-Lahi), notre entreprise n’aura rien à voir avec la colonisation ou la traite des noirs. Ce sera une grande œuvre de culture et de civilisation … islamique bien évidemment !
...
Auteur : Nail2009
Date : le 30 décembre 2011 à 10h55
Kholanta à la mosquée , l'équipe jaune et l'équipe rouge ..
ça m'a fait rire !

L'amour du pouvoir n'a pas de religion depuis l'aube des temps.

Mais normalement , il ne faut pas qu'il y est ça dans une mosquée, mais bon les humains restent des humains.
sagesse
Auteur : georges
Date : le 30 décembre 2011 à 10h32
Dans tout cela ou est la sagesse des freres
Un exemple qui montre que la solidarité des pays Arabes est quasi impossible .

Mr Dassault est genereux , ceux qui ne sont pas satisfaits peuvent se cotiser ou acheter une tente!!
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com