Menu

Société Publié

Une ONG tunisienne dénonce l’enterrement de migrants dans une fosse commune

Temps de lecture: 1'
Des tombes anonymes du cimetière de Zarzis, en Tunisie, en juillet 2017. / Ph. Fathi Nasri - AFP

Rejetés la semaine dernière par la mer au large des côtes de Zarzis, plusieurs corps de migrants ayant tenté de traverser la Méditerranée depuis la Libye ont été enterrés dans une fosse commune. Pour cause, des municipalités tunisiennes ont précédemment annoncé leur refus d’inhumer les morts non-identifiés. Le Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux (FTDES) a tiré la sonnette d’alarme, fustigeant ce recours aux fosses communes.

Dans un communiqué, l’organisation dénonce un «traitement inhumain et dégradant des autorités locales» ainsi que le refus d’au moins deux municipalités – Gabès et Toujane – d’ouvrir leurs cimetières à cet effet. Cité par le HuffPost Tunisie, le FTDES indique que le transport des corps pour autopsie dans la première municipalité a été effectué par «des camions destinés au transport de poubelles» puis enterrés dans une fosse commune «sur décision de la municipalité de Zarzis».

Dans le gouvernorat de Gabès, d’autres municipalité ont en revanche accepté de tenir des funérailles dignes à une seconde partie des morts. De son côté, le FTDES a réitéré son appel de 2016 concernant «l’intervention de la présidence du gouvernement, le ministère du Domaine de l’Etat ainsi que celui des Affaires sociales afin de mettre en place des cimetières dédiés aux migrants morts aux larges des côtes tunisiennes». L’ONG tunisienne appelle aussi les autorités du pays à mettre en place «une base de données en vue de faciliter l’identification des migrants décédés».

Au Maroc également, cette question constitue un grand défi, en l’absence de mécanismes pour centraliser et retracer les parcours des migrants morts en mer, notamment pour pouvoir remonter à leurs familles et leur éviter des enterrements anonymes. Des ONG marocaines et espagnoles estiment que 80% de ces migrants restent en effet non-identifiés. 

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com