Menu

Religion Publié

Mosquée de Cergy : Le conflit atterrit au tribunal

Temps de lecture: 1'
La mosquée de Cergy / Ph. La Gazette du Val-d'Oise

Après plusieurs mois de conflits, les communautés de la mosquée de Cergy-le-Haut se sont retrouvées, mercredi, au tribunal de Pontoise, sur fond de destitution contestée du président de la fédération musulmane de Cergy (FMC), Noureddine Chafai. En effet, Le Parisien explique que le long conflit «est arrivé à son apogée le 9 juin, lors d’un conseil d’administration suivi d’une assemblée générale extraordinaire de la FMC», gestionnaire de la mosquée et regroupant 14 associations.

Ce jour-là, «dans une certaine confusion», Nourredine Chafai est débarqué. «Il lui est notamment reproché d’avoir intégré de son propre chef de nouvelles associations de jeunes au sein de la fédération, sans demander l’avis du conseil d’administration», selon la même source. Parmi ces organisations, l’Association des musulmans de Cergy (AMC), «qui tente depuis 2013 d’entrer dans la fédération malgré l’opposition des autres associations». Après quoi, l’avocat du président de la FMC, Philippe Lejard, a décidé de l’assignation de trois membres du conseil administratif et d’une association tamoule de musulmans, considérant que «la convocation de l’assemblée générale n’est pas valide».

Les concernés contestent les faits, estimant à travers leur avocat Sébastien Raynal que «les conditions étaient bien remplies» pour prendre part à l’assemblée. Pour Noureddine Chafai, ses détracteurs ne veulent pas que les Maghrébins soient majoritairement représentés. Ce à quoi ses opposants rétorquent par leur «volonté de donner aux nouvelles associations autant de représentants que les associations fondatrices de la fédération, soit quatre au lieu de deux».

Le tribunal a renvoyé l’examen de l’affaire au 30 août prochain mais d’ici-là, la mosquée de Cergy-le-Haut reste «dirigée par deux bureaux parallèles et deux présidents : le premier destitué qui entend rester à son poste malgré des serrures qui auraient été changées, et un second président par intérim», souligne le média français.

Article modifié le 2019.07.18 à 12h02

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com