Menu

Politique Publié

Sahara : Après l’annulation de la réunion de la troïka de l’UA, le Polisario chez Paul Kagame

En août 2017, Brahim Ghali avait été convié à la cérémonie d’investiture de Paul Kagame pour un troisième mandat. Depuis le Rwanda a pris ses distances avec le Polisario et s’est rapproché du Maroc. Dans l’espoir de reprendre le fil du contact avec un Etat de plus en plus influent sur le continent, le Front a envoyé un émissaire à Kagamé.

Temps de lecture: 2'
Le président rwandais Paul Kagame. / DR

Le Polisario frappe à la porte du Rwanda. Un émissaire de Brahim Ghali s’est rendu dimanche 14 juillet à Kigali pour porter un message destiné au président Paul Kagame.

Ce déplacement de Mohamed Salem Salek intervient juste une semaine après l’annulation de la réunion de la troïka de l’Union africaine sur le Sahara occidental, qui était prévue le 8 juillet à Niamey. Le chef de l’Etat rwandais en est d’ailleurs membre, au moins jusqu’à la tenue du prochain sommet ordinaire de l’UA début 2020, aux côtés des présidents égyptien et sud-africain, respectivement Abdelfattah Al Sissi et Cyril Ramaphosa.

«Au-delà du report de la rencontre de la troïka à une date ultérieure, le Polisario entend par cette visite, maintenir ses contacts avec le Rwanda à un niveau supérieur. Un pays qui reconnaît la ''RASD''», nous confie une source proche du dossier.

Reprendre impérativement le fil du contact avec le Rwanda

Les alliés de Ghali sont conscients que le Rwanda a pris ses distances, au point de ne pas les avoir conviés à deux de ses fêtes nationales ; celles du 7 avril pour la commémoration du 25e anniversaire du génocide de 1994 et du 4 juillet lors de la célébration du 25e anniversaire du Jour de la libération du Rwanda. Deux cérémonies de renommée internationale, particulièrement pour la première qui a connu la présence d’invités venus des cinq continents. Horst Köhler, l’ancien envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU, y était d’ailleurs présent.  

Et pourtant en août 2017, Brahim Ghali avait été invité à assister à la cérémonie de prestation de serment de Paul Kagame pour un troisième mandat.

Le Front tient surtout à ne pas rater ces occasions organisées en Afrique et en Amérique latine, d’autant qu’elles permettent à Brahim Ghali de saluer des leaders internationaux. Ses photos avec le roi d’Espagne Felipe VI prises lors de la cérémonie d’investiture du nouveau président du Panama ont, d’ailleurs, alimenté durant plusieurs jours la machine de communication du Front.   

A Kigali, l’émissaire du Polisario a été également reçu par le ministre rwandais des Affaires étrangères, Richard Sezibera. Celui-ci avait déjà effectué le 18 mars une visite à Rabat.

Durant les derniers mois, le roi Mohammed VI a adressé deux messages écrit au président Paul Kagame : le premier remis par Saadeddine El Othmani le 7 avril et le deuxième porté par Nasser Bourita le 5 juillet. Sans oublier la conversation téléphonique entre le souverain et le chef d’Etat du 5 novembre, seulement quelques jours avant le sommet extraordinaire de l’Union africaine d’Addis-Abeba.

Article modifié le 2019.07.16 à 12h20

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com