Menu

Sport Publié

CAN 2019 : Rachid Talbi Alami donne sa version après la Story de Hakim Ziyech

Temps de lecture: 2'
Les propos de Rachid Talbi Alami tenus lundi ont été démentis par Hakim Ziyech sur son compte Instagram. / Ph. DR

Après la controverse suscitée par ses propos sur le joueur néerlando-marocain Hakim Ziyech, le ministre de la Jeunesse et des sports, Rachid Talbi Alami est revenu ce mardi pour donner plus de précisions sur le sujet.

Ainsi, dans une déclaration accordée au média Koura sur le sujet, le ministre a déclaré que le démenti apporté par Ziyech à ses propos «intervient après que le joueur a été piégé». Puisant dans un langage proche de celui utilisé autrefois par Abdelilah Benkirane pour évoquer des «parasites» (tachouich), il a indiqué que le président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) a appelé Ziyech suite à sa Story sur les réseaux sociaux mais qu’il «n’a pas répondu». «Son manager a répondu en reconnaissant que Ziyech a été piégé par certains lui ayant donné de fausses informations», poursuit le ministre. Celui-ci a ajouté que le manager de Ziyech a promis d’«éclaircir la situation et retirer le post en question».

«Il y a ceux qui ont cherché à perturber et à déstabiliser l'équipe marocaine et ont malheureusement réussi leur plan. Certains ont contacté Hakim Ziyech et lui ont donné de fausses informations, comme le fait que j’aurais organisé une conférence de presse pour l’attaquer et comme le fait que j’aurais annoncé sa retraite et son regret d’avoir joué pour le Maroc.»

Rachid Talbi Alami

Pour le ministre de la Jeunesse et des sports, Ziyech aurait été «remonté par certains» contre lui. «Mais j’ai été compréhensif après les explications et les promesses de son manager», poursuit-il.

Rachid Talbi Alami a également démenti le fait qu’il ait «fabriqué des mensonges». «Au contraire, j'espère que Ziyech continuera à jouer pour l’équipe nationale. J’étais en Egypte et j’étais témoin de la tristesse du joueur après notre élimination par le Bénin», poursuit-il.

«C’est notre fils et nous apprécions son patriotisme. Personnellement, je n'hésite pas à le défendre surtout après la campagne acharnée contre lui et qui, à mon avis, vise à déstabiliser les Lions de l’Atlas», conclut le ministre.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com