Menu

Transports Publié

Maroc : Fin de la grève des bagagistes de l'aéroport Mohammed V

Les travailleurs des services au sol chargés du tri et de l'expédition des bagages à l'aéroport international Mohammed V de Casablanca sont parvenus à obtenir gain de cause, après plusieurs semaines de grève. Un accord a été signé mardi entre leur syndicat affilié à l’UMT, l’ONDA, le gouverner de Nouaceur et RAM Handling, entre autres.

Temps de lecture: 2'
Image d'illustration. / DR

Il aurait fallu l'intervention du ministère de l’Intérieur pour mettre fin à la galère des voyageurs de la RAM suite à la grève des bagagistes. Une crise sociale qui menaçait même l'opération Marhaba 2019.

Mardi, les travailleurs des services au sol chargés du tri et de l'expédition des bagages à l'aéroport international Mohammed V de Casablanca et les autorités sont enfin parvenus à un accord. Ce dernier met fin aux grèves déclenchées depuis avril dernier, qui ont créé une forte perturbation dans les services de transport et le tri des bagages au sein du plus grand aéroport du Maroc, indique un communiqué de l'UMT parvenu mardi soir à Yabiladi.

Ainsi, cet accord a été signé par le gouverneur de la province de Nouaceur, la direction régionale de l'emploi, Ram Handling, la succursale de Royal Air Maroc, la direction de l'aéroport international Mohammed V de Casablanca, l'Office national des aéroports, l'Union marocaine du travail (UMT) et le syndicat GPI / RAM Handling.

Une augmentation de salaire et plusieurs avantages sociaux

Le syndicat des travailleurs GPI/RAM Handling avait dénoncé «des irrégularités et des actes illégaux commis» contre eux et leur bureau syndical, citant des «plaintes malveillantes et de faux témoignages», entre autres, rappelle l'UMT.

Ils avaient saisi en avril dernier les autorités compétentes, réclamant une «intervention urgente» pour mettre fin à ce qu'ils qualifiaient de «violations de la loi et des atteintes à leurs droits et acquis», conclut le communiqué.

Dans son édition de ce mercredi, le journal Al Massae revient sur les négociations entre les deux parties. Des tractations ayant été ponctuées, lundi dernier, par la signature d’un accord préliminaire. «Fruit de longues négociations, cet accord est qualifié de pacte social qui, outre l’augmentation salariale du personnel au sol, va améliorer les conditions de travail et instaurer des mécanismes d’arbitrage et de médiation», poursuit le journal.

La charte va ainsi permettre à 800 bagagistes et 300 employés de bénéficier d’une augmentation de salaire de 15% ainsi que de plusieurs avantages sociaux. Si les grévistes ont finalement eu gain de cause, c’est grâce à l’UMT, rejoint par 1 124 employés de l’aéroport casablancais, conclut le journal cité par Le 360.

Article modifié le 2019.07.03 à 11h04

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com