Menu

Sport Publié

Ligue des Champions : Le WAC en préparation pour rejouer la finale contre l'Espérance de Tunis

Temps de lecture: 1'
Lors de la finale retour, disputée vendredi 31 mai au stade olympique de Radès, l’arbitre gambien avait refusé le but égalisateur du WAC à la 59e minute. / Ph. Football 365

Les joueurs du Wydad de Casablanca pensent toujours à la finale retour de la Ligue des champions d'Afrique contre l’Espérance de Tunis, dont la date n’a toujours pas été fixée. Ainsi, selon l’édition de ce mardi du journal Al Akhbar, les rouge et blanc ont en effet débuté un stage de préparation lundi 1er juillet, sous la direction de l’entraîneur adjoint Moussa Ndaw.

Les entraînements se déroulent sans la présence de deux cadres du staff technique, à savoir l’entraîneur Faouzi Benzarti, et l’autre Tunisien du club, Nabi Manaf, précisent le journal arabophone. «C’est donc le technicien sénégalais qui se charge pour l’instant du suivi des entraînements, en compagnie d’un autre adjoint, Youssef Hachimi», précise le journal.

A en croire Al Akhbar, cité par Le 360, Faouzi Benzarti attend d’entrer en négociations avec le président du club, Saïd Naciri, pour une éventuelle prolongation de contrat et se trouverait à l’étranger. Le média note que l’entraîneur du Wydad, qui «souhaite en effet obtenir une revalorisation salariale», devrait arriver au Maroc durant la semaine prochaine pour clore les négociations et reprendre les entraînements en prévision de la finale retour décisive de la Ligue des champions.

Le 5 juin dernier, la Confédération africaine de football a fini par prendre la décision, lors d'une réunion d’urgence de son comité exécutif, de faire rejouer cette finale retour sur terrain neutre, à une date et dans un pays qui restent à préciser en estimant que «les conditions de jeu et de sécurité n’étaient pas réunies lors du match retour, […] empêchant le match d’arriver à son terme».

Lors du match disputé vendredi 31 mai au stade olympique de Radès, près de Tunis, l’arbitrage du Gambien Bakary Gassama la défaillance de l'assistance vidéo à l'arbitrage (VAR) avaient, entre autres, poussé les rouges et blancs de refuser le poursuivre la rencontre. L’arbitre avait alors proclamé l’équipe tunisienne comme champion de la compétition.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com