Menu

Faits divers Publié

Sextorsion : Ouverture du procès d'un jeune ayant fait chanter plus de 500 étrangers

Temps de lecture: 1'
Image d'illustration. / DR

Le procès d’un jeune Marocain âgé de 24 ans accusé d’arnaque, d’escroquerie et de chantage sexuel via les réseaux sociaux s’est ouvert lundi à El Jadida.

Selon le journal Assabah de ce mardi, le jeune homme était dans le box des accusés au tribunal de première instance d’El Jadida après avoir réussi à piéger plus de 500 victimes, pour la plupart des étrangers.

«La manœuvre de ce jeune consistait à filmer ses victimes dans des positions indécentes et compromettantes via la webcam et lors d’appels vidéos, avant de revenir à la charge pour les faire chanter», raconte le quotidien, citant ses sources. Celles-ci précisent que ce jeune, qui a été interpellé samedi par la police judiciaire d’El Jadida, ciblait des personnes étrangères du Golfe, du Qatar, d’Arabie saoudite, de Bahreïn, du Koweït, de Jordanie et d’autres pays comme l’Italie, la Grande-Bretagne et Hongkong.

Installé dans la ville d’El Jadida, il indiquait des adresses sur Oued Zem pour percevoir les transferts d’argent de ses victimes, qui payaient de peur de voir leurs vidéos compromettantes publiées sur les réseaux sociaux, poursuit le journal. Ayant pu rassembler ainsi une somme de plus d’un million de dirhams, il se présentait au départ comme «une fille sage qui recueillait des informations sur la victime, avant d’en arriver à l’érotisme».

Plus de 500 vidéos compromettantes de ses victimes auraient été saisies sur son ordinateur le jour de son arrestation. Celle-ci intervient après qu’un homme d’affaires du Golfe eut appris que l’un de ses amis, en Arabie saoudite, avait été piégé par un jeune marocain qui ne cessait de le faire chanter. «Une fois la plainte déposée, les services sécuritaires ont pu localiser le point de connexion du jeune pour l’arrêter», conclut le média.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com