Menu

Politique Publié

Les Algériens, les dattes saoudiennes de Salmane et les Sahraouis de Tindouf

Temps de lecture: 1'
Image d'illustration. / DR

Des médias algériens se sont mobilisés, vendredi, contre une information selon laquelle l’Algérie aurait reçu 350 tonnes de dattes saoudienne du Centre d’aide humanitaire et de secours King Salman (KS Relief). Mais au lieu de préciser que ce don a été reçu par la section algérienne du Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM), les publications en ligne n’ont pas raté l’occasion pour mettre en avant les bénéficiaires de ce don : les Sahraouis des camps de Tindouf.

Jeudi, des médias saoudiens à l’instar d’Alwatan, Sada Elarab et Ajel ont rapporté cette information, en titrant que «l’Arabie saoudite a offert 350 tonnes de dattes à l’Algérie». Mais dans les détails, les médias saoudiens, reprenant l’agence saoudienne de presse, ont précisé que c’est le FAO-section Algérie qui a reçu ce don. «La cérémonie a été marquée par la présence de l’ambassadeur de l’Arabie saoudite en Algérie, le directeur du bureau du FAO et des membres du KS Relief», précise-t-on de mêmes sources. Ils ont rappelé que plusieurs pays, comme le Ghana et le Yémen ont bénéficié de cette campagne.

Mais le mal est déjà fait. Vendredi, plusieurs médias algériens se sont précipités pour apporter des précisions à l’information. Si Algérie Patriotique a dénoncé une «erreur de traduction» et l’«absence de précision [ayant] semé la confusion», l’agence Algérie Presse service (APS) a repris le communiqué de presse du bureau de la FAO, mettant en exergue les bénéficiaires de ce don. «Des milliers de réfugiés sahraouis ont reçu deux kilos de dattes chacun lors du mois sacré du Ramadan», précise-t-elle citant le bureau algérien de l’organisation onusienne. «Cette contribution de l'Arabie saoudite fut régulière au cours des dernières années», insiste—telle, rappelant que la valeur de cette donation serait de 725 000 dollars américains.

De son côté, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères (MAE), Abdelaziz Benali Cherif a démenti, dans un communiqué cité par le Huffpost Algérie, «des allégations de certains médias» faisant état d’un don de datte de la part de l’Arabie Saoudite à l’Algérie.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com