Menu

Société Publié

Nador : Trois individus soupçonnés d'appartenir à un réseau d'immigration illégale arrêtés

Temps de lecture: 2'
Photo d'illustration. / Ph. DR

La brigade de la police judiciaire de Nador a procédé sur la base d'informations précises fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) à l'arrestation, samedi matin, de trois individus soupçonnés d'appartenir à un réseau criminel dédié à l'organisation d’opérations d’immigration illégale.

Les recherches et les investigations menées sur cette affaire ont permis d’appréhender sept Marocains candidats à l’immigration clandestine, qui avaient convenu avec les organisateurs interpellés de les emmener de manière illégale en Europe en contrepartie de sommes d'argent, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

Les perquisitions ont permis également la saisie d’une voiture et d'importantes sommes d'argent en monnaie nationale qui pourraient provenir de ce trafic illicite.

Les trois mis en cause ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent en vue de déterminer les faits qui leur sont reprochés et les liens présumés avec d'autres réseaux criminels qui s’activent au Maroc ou à l'étranger, ajoute la même source.

Cette affaire s’inscrit dans le cadre des efforts intenses déployés par les services de sécurité pour lutter contre les réseaux de l’immigration clandestine et de traite d’êtres humains s'activant entre les deux rives de la Méditerranée, conclut le communiqué.

Sur un autre dossier, la brigade de la police judiciaire de Larache a déféré, vendredi devant le parquet près la Cour d’appel de Tanger, six individus, dont une femme et un intermédiaire aux antécédents judiciaires, pour leur implication présumée dans une affaire liée à l’organisation de l’immigration illégale et le port d’uniforme des forces publiques, indique samedi la DGSN.

Les éléments de la police judiciaire avaient appréhendé trois intermédiaires de l’organisation de l’immigration illégale, dont une femme de 31 ans, alors qu'ils négociaient avec des candidats à l’immigration clandestine contre des sommes d’argent.

Lors de l'enquête préliminaire, la femme interpellée a usurpé l'identité d'une ancienne fonctionnaire des forces publiques, ajoute la même source, faisant état de la saisie en sa possession d'équipements et de matériels de service.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com