Menu

Environnement Publié

Maroc : Des ONG accusent des élus d'abattre des cèdres pour planter du kif

Temps de lecture: 1'
Photo d'illustration. / DR

La Confédération des associations de Sanhaja du Rif accuse plusieurs responsables communaux d’être impliqués dans l’abattement d’importantes surfaces au sein des forêts de cèdres dans la région de Beni Bounssar, près de Ketama, qui sont destinées à la culture du kif, selon le journal Al Massae.

D’après la publication arabophone, la confédération explique avoir décidé d’initier une enquête sur le terrain, en mai dernier, après les appels répétés de personnes inquiètes de la situation du patrimoine forestier de la région. Les membres de la confédération se sont rendus dans l’une des plus importantes zones forestières de la région du Rif et ont constaté que plusieurs hectares de cèdres avaient été détruits pour planter du kif

Selon la même source, les arbres abattus le sont généralement au plein milieu des forêts, afin d’éviter d’attirer l’attention. La confédération aurait également constaté le creusement de puits illégaux pour les besoins d’irrigation des nouvelles plantations, sans parler du détournement de certaines sources d’eau locales.

Dans son communiqué, la confédération dénonce l’implication de conseillers communaux dans cette affaire. Selon elle, ces derniers auraient encouragé leurs proches à se lancer en toute impunité dans la culture du kif, en détruisant une partie du cèdre, arbre menacé dans la région du Rif. La confédération appelle le ministre de l’Intérieur à réagir.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate