Menu

Société Publié

La France moins privilégiée par les migrants africains, selon l’OCDE

Temps de lecture: 1'
Des migrants africains à bord d'une embarcation pneumatique. / DR

Les migrants africains se tournent de plus en plus vers d’autres destinations que la France. C’est ce qui ressort de la dernière note de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) consacrée aux migrations africaines vers les pays développés entre 2001 et 2016, relayée par Le Monde.

Elle indique en effet que, «représentant un immigré sur dix, la migration africaine vers les pays de l’OCDE a vu son poids légèrement augmenter au cours des dernières années ; elle demeure toutefois faible par rapport à la part de l’Afrique dans la population mondiale (…) La France est toujours la principale destination, mais sa part se réduit».

Bien que la France s’impose toujours comme le principal pays de destination, «sa part s’est considérablement réduite, passant de 38 % des migrants africains installés dans les pays de l’OCDE en 2001 à 30 % en 2016», relève la note de l’OCDE.

De plus, le journal précise que la part des immigrés dans la population totale (14%), toutes origines confondues, a légèrement augmenté sur cette même période (environ 2%), est supérieure à la moyenne des pays de l’OCDE (12%), mais demeure très inférieure à celle de pays comme la Suède, l’Irlande ou l’Autriche (20%).

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com