Menu

Politique Publié

Hirak : Remis en liberté, un fonctionnaire du ministère de la Santé retrouve son poste

Temps de lecture: 1'
Condamné en appel à 30 mois de prison ferme, Najib Bouzembou a pu retrouver son poste en tant qu'infirmer au centre de santé d'Imzouren / Ph. DR.

Le ministère de la Santé a approuvé le retour de Najib Bouzembou à son poste après sa remise en liberté à la suite de la récente grâce royale.

Le fonctionnaire au centre de santé d’Imzouren avait été arrêté en août 2017 sur fond de manifestations dans la région. Condamné en première instance à un an de réclusion, cette peine a été alourdie à 30 mois en appel, soit deux ans et demi.

A l’occasion de la fête des jeunes, le détenu avait bénéficié d’une grâce royale qui a concerné une soixantaine de militants et de manifestants du Hirak. Dans ce sens, d’autres fonctionnaires, notamment du ministère de l’Education nationale, à l’image de Karim Ahamjik, ont eux aussi retrouvé leurs postes après leur remise en liberté, selon le site local Dalil Rif.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate