Menu

Sport Publié

France : Le président de la CAF remis en liberté sans poursuites

Temps de lecture: 1'
Ahmad Ahmad, président de la CAF / DR

Interpellé hier pour un interrogatoire de police à Paris, le président de la Confédération africaine de football (CAF), Ahmad Ahmad, a été libéré sans poursuites par les autorités françaises.

Selon un communiqué publié par la CAF, «le procureur général français a annoncé que le Comité contre la corruption et les crimes financiers à Paris a libéré le concerné sans inculpation», ce que les médias français ont également relayé ce vendredi.

La veille, la Fédération internationale de football (FIFA) a rapporté le président de la CAF a été interpellé alors qu’il avait pris part au congrès électif de la FIFA à l’issue duquel Gianni Infantino a été reconduit dans ses fonctions de président. Ahmad Ahmad a été «interrogé par les autorités françaises» au sujet d’une rupture unilatérale de contrat avec Puma, avait révélé Jeune Afrique.

Le site du journal Le Monde a rappelé que le président de la CAF aurait forcé la fédération à «acheter des vêtements de sport en passant par une société française plutôt que directement auprès des fabricants, et à des prix gonflés».

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com