Menu

Politique Publié

Circulaire Guéant : Le futur gouvernement marocain devra intervenir

Une circulaire datée du 31 mai 2011 a été émise par le Ministre de l’intérieur français, Claude Guéant dans le but et je la cite de «la maîtrise de l’immigration professionnelle». Elle est communément appelée circulaire Guéant. Elle permet pour ne pas dire encourage les préfets à refuser les demandes d’autorisation de travail des étudiants étrangers qui finissent leurs études et ambitionnent d’acquérir une expérience professionnelle avant de rentrer chez eux. Ces refus sont souvent accompagnés d’une demande de quitter le territoire français.

Temps de lecture: 2'
DR

Les syndicats d’étudiants ne cessent depuis juin dernier de dénoncer cette circulaire. Des manifestations de diplômés étrangers ont eu lieu pour réclamer le retrait de cette circulaire. Un Collectif dit Collectif du 31 mai s’est constitué pour défendre les droits des diplômés étrangers.

Parmi ces diplômés figurent plusieurs marocains. Il est notoire que depuis une dizaine d’années un nombre de plus en plus élevé de jeunes marocains investit et est en tête des établissements de l’enseignement supérieur français dont les plus prestigieux (écoles d’ingénieurs, HEC, Instituts de sciences politiques etc…)

La circulaire Guéant est une véritable épée de Damoclès sur leurs têtes même s’ils sont munis de contrats de travail en bonne et due forme.

Ils vivent leur demande de changement de statut dans une angoisse humiliante car nombreux sont les cas de refus avec obligation de quitter le territoire français. Cette situation leur est d’autant plus difficile que, souvent, ils n’envisagent pas de rester en France mais veulent uniquement acquérir une expérience professionnelle et un savoir-faire à apporter à leur pays.

La France restant, tout de même, la patrie des droits humains, les médias se sont faits l’écho des situations aberrantes générées par la circulaire Guéant. Des diplômés marocains ont pu s’exprimer et expliquer le non sens des décisions administratives sur des plateaux de télévisions permettant, ainsi, aux téléspectateurs francophones à travers le monde d’en être témoins via satellites.

Les médias marocains devraient prendre la relève pour dénoncer cette décision préjudiciable à l’acquisition d’une expérience professionnelle et un savoir faire profitable au Maroc. Ils doivent inciter les autorités marocaines à interpeller leurs homologues français afin de trouver une solution à cet état de fait et d’être les avocats de ces diplômés qui sont l’avenir du Maroc.

Le gouvernement qui sera issu des urnes du 25 novembre devrait interpeller le gouvernement français et exiger un partenariat basé sur le respect mutuel et non sur des clauses léonines. Car il est indéniable que les expulsions des diplômés marocains engendreront de fortes rancunes contre la France pouvant nuire à l’avenir des relations avec ce pays.

Est-il raisonnable de sacrifier des relations séculaires à des exigences électorales et de faire croire aux français que l’expulsion d’une infime quantité de diplômés étrangers résoudrait le problème du chômage en France ?

Tribune

Fatiha Daoudi
Juriste
 Juriste et militante activiste des droits humains ...
@ma3te
Auteur : lmao
Date : le 20 décembre 2011 à 22h34
Tu dois savoir qu'il ne s'agit pas de trouver un travail permanent après les études mais uniquement une expérience professionnelle voire un stage avant de retourner au pays!

Sinon tu as raison, la xénophobie ne distingue pas entre les classes, elle vise la couleur de peau et l'origine, ce qui n'est pas mieux...
nimp
Auteur : ma3te
Date : le 20 décembre 2011 à 20h17
Acheter le tgv tes sérieux... La France coupe quand elle veut les vivre au royaume... Comme un macro à sa pute... Le tgv c'est juste un racket... Le Maroc n'en a pas besoin si tu ne l'avais pas remarqué... Tu m'diras on l'a eu presque gratuit mais bon c'est pas comme si on l'avais demandé... On fais ce que disent nos maitres occidentaux...
lol tozzz
Auteur : ma3te
Date : le 20 décembre 2011 à 20h12
Guéant a raison... D'un côté les pays en voie développement pleurent qu'on leur vole les forces vives et de l'autre ils chialent pkon leur renvoie les mêmes une fois formé... qu'ils forment leurs merdes et on aura pas à les virer... Tfacon il n'y a que les privilégier qui ont le droit aux grandes écoles donc aucun intérêt pour le peuple... Mieux la france traque le harag comme le pt bourgeois surdiplomé si c'est pas ça l'égalité ;-) non?!! Mdrr
Le changement ne passera pas par l'intervention du gouvernement marocain...
Auteur : lmao
Date : le 20 décembre 2011 à 18h53
Malheureusement! l'intervention du gouvernement marocain n'y fera rien!
C'est en interne que les choses bougeront peut être!
Aujourd'hui le prix Nobel de physique Albert Fert s'est joint au mouvement pour défendre les étudiants.
Mais il faut se rendre à l'évidence, le basané, quelque soit son niveau d'étude est persona non grata en terre européenne!
Dernière modification le 20/12/2011 18:54
soutien pour nos futures élites!!
Auteur : CAP SUD MRE
Date : le 19 décembre 2011 à 23h31
Voici pourquoi il est important que les MRE est un ministère puissant ayant les possibilités d'intervention sur les autres ministères pour qu'eux même face leurs travails de lobbying avec les pays ou nous résidons. Sans une politique étrangère forte basée sur la réciprocité de traitement il n'y aura pas de respect envers nos ressortissants étrangers.
Question, cette circulaire pose t’elle des problèmes aux étudiants américains, chinois, russe ou allemand???????????????.
Maintenant il faut que cela change le Maroc n'est plus une colonie française!!!
ALORS FUTUR MINISTRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES RAPPEL A LA FRANCE QUE NOUS VENONS DE LUI ACHETER LE TGV ET QUE CELA POURRAIT ÊTRE NOTRE DERNIÈRE ACQUISITION SI ELLE NE CHANGE PAS DE COMPORTEMENT A NOTRE ÉGARDS !!!!!
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com