Menu

Sport Publié

Football : Kamel Chafni aurait-il été victime d'injures racistes?

«Dégage l’arabe !», c’est en ces termes que Kamel Chafni assure que l’arbitre assistant se serait adressé au joueur franco-marocain d'Auxerre lors du match samedi soir, un match qui opposait Auxerre à Brest et ce, dans le cadre de la 18e journée de Ligue 1. De son côté, l’accusé nie les faits. 

Temps de lecture: 2'
Kamel Chafni contestant son exclusion lors du match Auxerre-Brest

Les faits se sont passés à la 54ème minute du match, rapporte Eurosport. Kamel Chafni reproche à l’arbitre-assistant Johann Perruaux de ne pas avoir signalé une faute. Il se dirige ensuite vers le juge de touche, totalement hors de lui. C’est alors que Tony Chapron, l’arbitre central accourt et sort un carton jaune à l’encontre de Chafni. L’international d’origine marocaine éclate de colère et pousse du bras Chapron. La seconde sanction tombe : Chafni se prend un carton rouge et est expulsé du terrain. Le match se termine par une victoire de Brest avec un score de 1-0.

«Ca ne doit pas exister dans le monde du foot !»

Après le match, Kamel Chafni passe de studio télé en studio radio pour expliquer sa version des faits relayés massivement dans toute la presse sportive de l’hexagone.

"Je vais pour voir l'arbitre de touche pour qu'il m'explique pourquoi il n'a pas sifflé un coup franc à deux mètres de lui. J'ai peut-être été un peu agressif aussi et il m'a répondu +dégage l'Arabe!+", explique le joueur sur le plateau de l’émission Canal Football Club de Canal +, souligne l’AFP.

«Je pars voir M. Chapron car c'est un incident grave et il me met un carton jaune sans essayer de comprendre, puis il me met un carton rouge alors qu'il y a eu insulte raciste, j'en veux à M. Chapron, c'est une situation grave, il donne un carton sans réfléchir, c'est regrettable aussi […] ça ne doit pas exister dans le monde du foot, ni ailleurs, j'espère que cette personne sera sanctionnée, je fais confiance à la justice sportive"" ajoute-t-il en expliquant qu’il compte porter plainte, ainsi que le club d’Auxerre afin que l’arbitre mis en cause ne puisse plus exercer son métier. Chafni attend également de sa part des excuses publiques.

Version de l’arbitre

De son côté, l’arbitre mis en cause dans cette affaire conteste les accusations de Chafni. En plus de nier, il est fortement soutenu par Marc Batta le directeur national de l’arbitrage au sein de la Fédération Française de Football. Sur RMC sport ce week-end, Marc Batta a apporté son soutien à l’accusé.

«Ce sont des accusations graves qu’il faut vérifier et confirmer. A ce jour, je porte toute ma confiance à Monsieur Perruaux. Je sais qu’il a fait des actions humanitaires. Je ne vois pas comme il aurait pu basculer dans sa façon d’agir.  J’ai eu l’assistant et l’arbitre. Ils m’ont confirmé ne jamais avoir insulté, mais avoir dit ‘’dégage’’. C’est déjà un terme pas très approprié pour un arbitre, mais aller jusqu’à l’injure raciale. Il y a un grand écart. Il faudra le prouver.» a-t-il insisté à la radio.

Prouver, reste ce qu’il y a de plus difficile à faire pour Kamel Chafni. Il a néanmoins affirmé au micro de RMC qu’il disposait d’un témoin. « Larsen Touré  (Brest) m’a confirmé, Roy Contout m’a dit qu’il avait entendu ''Dégage !" et autre chose. Il n’est pas sûr à 100%. Le kiné de Brest, quant à lui, est certain sur le ‘'Dégage !", et après ça dépend. Je ne sais pas où sont placés les gens à ce moment-là» explique t-il.

Ouverture d'une enquête

Sans attendre, la Ligue de Football Professionnel s’est emparée de l’affaire. Elle a émis un communiqué de presse dans lequel elle demandait l’ouverture d’une enquête suite aux accusations de Chafni «afin que toute la lumière soit faite le plus rapidement possible sur cette affaire», fait savoir le communiqué.

En attendant les résultats de l'enquête, une chose est sûre : la polémique issue de cette affaire ne vient pas redorer le blason du football français quelques mois après le scandale des quotas ethniques proposés en avril dernier par les dirigeants du football dont l’entraîneur Laurent Blanc.

Entièrement d'accord nous evons combattre toute sorte de racsme......
Auteur : pouic2011
Date : le 20 décembre 2011 à 14h35


Laissons faire la FFF et entendre les 2 parties sachant bien que les footballeurs ne sont pas des enfants de choeur.Ils ont tout dans les pieds et rien dans la tête..
Alexandre Dumas ,tout le monde l'appelait le Mulâtre et il vivait au dessus de tout ce monde avec ses talents en écriture.
INJUSTIFIABLE POUR UN ARBITRE
Auteur : CAP SUD MRE
Date : le 20 décembre 2011 à 11h16
N’oublions pas que les propos sont proférés par un arbitre, donc la plus haute autorité au moment des faits.
Il est peut être intéressant de déterminer pourquoi Chfani évoque en privé revendique sa fierté d'être ARABE, n’est ce pas cette exclusion, ce communautarisme, cette stigmatisation qui nous ait fait depuis plus de 10 ans qui génère un repli communautaire réciproque et nous montent les envers les autres.
Alors ne tombons pas dans des anathèmes ridicules et combattons toutes formes de racismes sans essayer de les justifier.
Arabe,Blacks,Blanchettes,negro,d'une certaine manière pas péjoratifs.
Auteur : pouic2011
Date : le 20 décembre 2011 à 08h07

Chafni,t'es natif de Bordeaux donc Français et quand tu es hors du terrain et en groupe,pour faire chier tout le monde et la France,et pour vous faire plaisir comme de bien entendu t'entendre dire:" Nous,on n'est pas Français,on est fier d'être Arabes"Alors où la mal d'être traité d'Arabe ou Alexandre Dumas de Mulâtre...Cela s'appelle rendre la monnaie de sa pièce ou la loi du talion....
CHER AMIR
Auteur : CAP SUD MRE
Date : le 19 décembre 2011 à 22h55
AHAMAR n'est que le nom d'un animal néanmoins la manière et la façon dont il est évoqué peut être interprété de manière insultante et sans faire un rappel historique "L'ARABE" est un terme qui a été longuement utilisé par les colons français pour nous infériorisé.une autre terminologie utilisé est bougnoule qui fut au départ une insulte des allemands envers les français pendant la seconde guerre mondiale reprise à leur compte pour nous insulter.
Je vois mon cher AMIR que tu n'as pas du vivre ce type de situation violente et méprisante rappel toi de zidane et cette finale de la coupe du monde.SI il est avéré que Mr CHFANI a été insulté nous le félicitons de sa réaction courageuse, car il suffit de ces écarts de langage trop souvent excusé et bientôt devenu banale alors BRAVO POUR CETTE RÉVOLTE!!!!!!
c'est pas une insulte...
Auteur : amir
Date : le 19 décembre 2011 à 22h17
je ne savais pas que le mot "arabe" est une insulte en france???

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com