Menu

Politique Publié

Sahara : La visite au Maroc d'un ministre britannique déplaît au Front Polisario

Temps de lecture: 1'
Le ministre britannique du Commerce International, Liam Fox et la secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères, Mounia Boucetta, le 20 mai à Rabat. / Ph. DR

Le ministre britannique du Commerce international, Liam Fox était au Maroc dans le cadre d’une visite de travail. Un déplacement durant lequel il a rencontré plusieurs responsables marocains, dont le ministre de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique, Moulay Hafid Elalamy, la secrétaire d’Etat aux affaires étrangères, Mounia Boucetta ou encore le ministre délégué chargé de l'Administration de la défense nationale, Abdellatif Loudyi.

Bien évidemment, l’avenir des relations économiques et commerciales entre la Grande Bretagne et le Maroc après le Brexit ont été au cœur des entretiens menés entre les responsables marocains et britanniques lors de cette visite, ce qui semble irriter le Polisario. Dimanche, le média pro-Polisario Futuro Sahara a donné la parole à Ahmed Lyadasi, président de l’ONG britannique proche du Front, Adala UK.

L’occasion pour le britannique originaire de Laâyoune de fustiger cette visite de travail, avançant que «le Royaume-Uni doit tenir le Maroc pour responsable de son occupation du Sahara occidental dans le cadre de ces relations». Pour lui, «le consommateur britannique ne sera pas heureux de continuer à acheter des produits pillés du Sahara Occidental». «Le Maroc tente sans rougir, dans le cadre de sa stratégie, de peaufiner son image et détourner l'attention de l'occupation et des violations systématiques contre le peuple sahraoui», fustige Ahmed Lyadasi.

Celui-ci saisit aussi l’occasion pour appeler «le gouvernement britannique et la société civile soutenant le peuple sahraoui à intensifier ses efforts pour retirer tous les investissements susceptibles d'affecter la souveraineté et les ressources du peuple sahraoui».

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate