Menu

Breve

El Othmani : «Mon gouvernement a connu moins de mouvements de protestations»

Publié
Le chef du gouvernement Saadeddine El Othmani, lundi soir devant les députés à la Chambre des représentants. / Ph. DR
Temps de lecture: 1'

La Chambre des représentants a tenu hier soir une séance, qui s’est prolongée au-delà de minuit, consacrée à la présentation des réponses de Saadeddine El Othmani aux observations des groupes de députés sur le bilan d’étape de son gouvernement.

Dans son intervention, il n’a pas tari d’éloges sur l’action de son cabinet. Le chef de l’exécutif a ainsi balayé d’un revers de main toutes les manifestations de colère des Marocains, affirmant que son équipe «bénéficie de la confiance des citoyens».

«Mon gouvernement a connu moins de mouvements de protestations par rapport aux cabinets précédents», a-t-il martelé devant les députés présents. El Othmani n’a pas pour autant étayer ses déclarations par des chiffres.

En juin 2017, le ministre des Relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement a annoncé que les autorités compétentes ont enregistré 11 000 marches et sit-in de contestation. Mustapha El Khalfi a d’ailleurs reconnu une «hausse». Certes en 2018 la contestation a baissé d’un cran dans les villes, signes d’essoufflements que montrent le Hirak du Rif et celui de Jerada, notamment après les vagues d’arrestations opérées dans les rangs de leurs activistes.

Néanmoins, depuis octobre 2018, les élèves, les enseignants contractuels, les étudiants en médecine et certains syndicats se relaient pour investir les rues marocaines. 

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com