Menu

Sport Publié

Casablanca : Quand les rivalités Raja-Wydad prennent des dimensions disproportionnées

La réaction de Said Naciri, président du Wydad de Casablanca, a déclenché une série de clash entre supporters des Rouges et ceux du Raja de Casablanca sur les réseaux sociaux. Un clash qui a pris des dimensions disproportionnées, la réaction de deux animateurs de Radio Mars et le communiqué de cette dernière pour prendre ses distances n’ayant pas aidé à calmer les esprits.

Temps de lecture: 3'
Image d'illustration. / DR

Dimanche, le président du Wydad de Casablanca, Said Naciri est revenu sur le match ayant opposé son club à l’Espérance de Tunis, qui s’est déroulé vendredi à Rabat. Il a ainsi regretté que «l’arbitre égyptien Jihad Gricha a totalement gâché la finale aller de la Ligue des Champions de la CAF», évoquant «des erreurs très préjudiciables au Wydad de Casablanca» dont le match s’est soldé par un but partout.

«Le match, disputé vendredi dernier à Rabat, a été entaché par des décisions arbitrales défavorables aux Rouge et Blanc, essentiellement un but refusé en fin de première partie pour une sévère faute de main et un pénalty non sifflé en deuxième mi-temps», rappelle l’agence MAP ayant couvert la conférence de presse de Said Naciri. Celui-ci a également dénoncé une «mascarade de l’arbitrage». «Nous sommes consternés par le non-respect de la VAR par l’arbitre, dont les fautes d’appréciation semblaient intentionnelles», a estimé le président du Wydad.

D’ailleurs, au lendemain du match, le Wydad de Casablanca a adressé une lettre à la Confédération africaine de football (CAF) pour ouvrir une enquête et «rétablir le représentant du football national dans ses droits». Dimanche, la Fédération royale marocaine de football (FRMF) a, elle aussi, annoncé avoir envoyé une lettre à la Confédération africaine pour contester l’arbitrage de l’Egyptien Jihad Gricha lors de la finale aller.

Réactions en chaîne et dérapages sur les réseaux sociaux

Mais les réactions du Wydad et de la FRMF n’ont pas été perçues d'un bon œil par certains supporters du Raja de Casablanca. Certains ont en effet saisi l’occasion pour charrier les Wydadis, d'autres pour critiquer les Rajaouis. 

Les premiers clashs apparaissent avec les informations d’une agression présumée d’un Wydadi revenant de Rabat par des supporters du Raja de Casablanca. 

S’ajoute à celui-ci l’annonce du nom de l’arbitre de la finale retour de la Ligue des Champions de la CAF, entre le Wydad Casablanca et l’Espérance Tunis, le Gambien Bakary Papa Gassama, qui amplifiera le clash.

Fadel Abdellaoui et Xavier Sanchez, deux animateurs de Radio Mars, s’en mêlent. Supporters chevronés des Verts, ils ne manquent pas d’afficher un brin de soutien au club tunisien Espérance pour irriter les supporters du Wydad.

Si le premier a rappelé l’existence d’un «contrat cadre 2017-2022» entre l’arbitre gambien et le Maroc, son collègue serait allé sur la page Facebook de la Fédération tunisienne de football pour dénoncer un arbitre pro-WAC.

«Vous allez goûter (Sic) à un arbitrage pro WAC…Faites gaffe il leur a fait gagner la CL y a deux ans demi finale finale (Sic)», écrit Xavier Sanchez.

Deux réactions qui ne passeront pas inaperçues de la part des supporters des Rouges. Insultes et reproches fusent, avant de se transformer en menaces, notamment à l’encontre de Fadel Abdellaoui.

Radio Mars prend ses distances avec ses deux analystes

C’est ainsi que la radio casablancaise privée rompt son silence, en publiant deux communiqués de presse pour prendre ses distances avec ses deux animateurs. Elle rappelle «l’objectif de sa création, celui de servir le sport national, y compris le football». «La direction de Radio Mars confirme à ses auditeurs que l'opinion de tout analyste ou collaborateur sur les sites de réseaux sociaux ne concerne pas la radio», précise le communiqué. «Aujourd'hui, nous annonçons au public que l’équipe de Radio Mars encouragera la Renaissance de Berkane qui affrontera Zamalek en finale de la Coupe de la Confédération africaine, et sera la première à supporter et à défendre le Wydad ce vendredi», conclut le texte.

Le deuxième communiqué s’adresse plutôt aux «perturbateurs» et annonce «des mesures disciplinaires importantes contre quiconque porte atteinte à l’image du pays». «Il n’y a pas de place pour les perturbateurs parmi nous», insiste la direction de la radio, qui réitère le fait que «l’intérêt du pays est au-dessus de toute considération». «L’unique préoccupation de Radio Mars est de servir le sport national et que tous les clubs sont égaux», conclut le communiqué.

Une réaction qui, elle aussi, déplaira fortement à certains supporters.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com