Menu

Article

Le Maroc parmi les pays à fort taux de naissances avec un faible poids  [étude]

Une étude de la London School of Hygiene and Tropical Medicine, l'UNICEF et l'Organisation mondiale de la santé (OMS), publiée cette semaine dans la revue The Lancet Global Health revient sur les proportions de naissances avec un faible poids dans le monde. Par pays, le Maroc enregistre le chiffre le plus important dans la région MENA et le 4e en Afrique quant à cette proportion.

Publié
Image d'illustration. / DR
Temps de lecture: 2'

Une étude publiée cette semaine dans la revue The Lancet Global Health indique que de nombreux bébés à travers le monde naissent avec un faible poids, ce qui n’est pas sans risque pour leur santé, rapporte l’agence AFP.

Selon cette étude, un bébé sur sept pèse moins de 2,5 kilos à la naissance, essentiellement dans les pays pauvres, ce qui peut avoir des répercussions sur sa santé plus tard, alors que plus de 20 millions de bébés sont venus au monde avec un «faible poids de naissance» en 2015.

Réalisée par la London School of Hygiene and Tropical Medicine, l'UNICEF et l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l’étude parue dans la revue The Lancet Global Health est intitulée «National, regional, and worldwide estimates of low birthweight in 2015, with trends from 2000: a systematic analysis».

Le Maroc, premier dans la région MENA et 4e en Afrique

Cette étude évoque le cas du Maroc, indiquant que le taux de bébés nés en faible poids au Maroc, dans les années 2000 a été de 18,8%, affirmant que 120 339 étaient nés en faible poids. L’évolution de ces chiffres fait que le taux de bébés nés en faible poids au Maroc a été de 17,3% en 2015 avec 122 514 cas recensés selon l’étude.

Un taux qui place le Maroc à la quatrième place des pays africains recensés avec un fort taux de naissances avec un faible poids. En effet, avec ses 17,3%, le Maroc n’est devancé que par les Îles Comores (23,7%), la Guinée Bissau (21,1%) et le Sénégal (18,5%). D'autres pays africains comme l’Angola (15,3%), le Cameroun (12%) ou encore l’Algérie (7,3%) enregistrent des taux plus faibles.

Quant à la région Moyen-Orient et Afrique du Nord, le Maroc arrive en tête, enregistrant le taux de naissance avec un faible poids le plus élevé parmi les pays recensés. Le royaume est suivi par les Emirats arabes unis (12,7%), Bahreïn (11,9%), le Sultanat d’Oman (10,5%), le Koweït (9,9%), la Tunisie (7,5%) et le Qatar et l’Algérie (7,3%).

Globalement, le pays ayant la proportion de naissances avec un faible poids la plus importante en 2015 est le Bangladesh (27,8%). A l'inverse, c'est en Suède que cette proportion de naissances est la plus basse. Elle se situe aussi autour de 6 à 8% pour des pays développés comme les Etats-Unis (8%), le Royaume-Uni (7%), la France (7,4%), l'Italie (7%) ou l'Allemagne (6,6%).

Ce phénomène reste complexe, avec de nombreux facteurs dont l'âge et l'alimentation de la mère, le nombre de grossesses, d'éventuelles maladies infectieuses, la consommation de tabac ou de drogues, voire des facteurs environnementaux (pollution de l'air). Dans les pays pauvres, le faible poids de naissance s'explique essentiellement par un retard de croissance intra-utérin. En revanche, dans les pays riches, le faible poids est souvent associé à une naissance prématurée (37 semaines de gestation), explique Hannah Blencowe, l'une des auteurs de l'étude citée par l'AFP.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com