Menu

Politique Publié

Sahara Occidental : La Norvège peine à trouver une ligne de cohérence entre politique et business

Des entreprises du Canada et des Etats-Unis se sont récemment attirées les foudres du gouvernement norvégien. En cause, les liens commerciaux entre ces entreprises et l’OCP, considérés comme de graves manquements à l’éthique, en raison du conflit sur les provinces du Sahara dont est extrait une importante part de la production de l’office. Cependant, le gouvernement norvégien s’est montré moins soucieux de l’éthique, lorsque l’une de ses entreprises s’est alliée avec … l’OCP pour la conquête d’un juteux marché au brésil. Explications.

Temps de lecture: 2'
Les phosphates extraits du Sahara posent problème au gouvernement norvégien ... Vraiment?

Début décembre, le Fonds pétrolier norvégien, l’un des plus importants investisseurs de la planète, entreprend des sanctions contre plusieurs entreprises accusées de ne pas respecter des règles d’éthique et de gouvernance. Dans le collimateur du principal fonds souverain norvégien, figurent les Américains de FMC Corporation, spécialisés dans l’industrie chimique, et les Canadiens de Potash Corporation, fabricants d’engrais.

D’après l’agence de presse Reuters, le ministère norvégien des Finances a pointé du doigt les deux entreprises pour les liens commerciaux que ces dernières entretiennent avec l’Office chérifien des phosphates (OCP), qui tire une part importante de sa production, à Boucraâ dans le Sahara. Le gouvernement norvégien verrait donc d’un mauvais œil le fait que certains de ses associés utilisent des matières premières tirées d’un territoire en contentieux. Pour Le fonds pétrolier, le fait que FMC et Potash aient collaboré avec l’OCP constitue une «violation sérieuse des normes fondamentales d’éthique». Conséquence directe, le fond souverain norvégien a décidé d’exclure ces entreprises de sa liste d’investissements.

Pourtant…

Les entreprises norvégiennes ne devraient-elles pas être les premières à observer «des normes fondamentales d’éthique» prêchées par leur gouvernement ? La question mérite d’être posée, alors que Reuters annonçait hier, la conclusion d’un protocole d’association (joint-venture) avec… l’OCP !

Les deux entreprises s’allient pour approvisionner le marché brésilien. Selon les termes de l’accord, l’OCP fournira le phosphate qui sera transformé en engrais et dérivés, par une usine de Yara implantée dans l’Etat du Rio Grande, au sud du Brésil. Il s’agit d’un juteux marché qui devrait permettre à l’OCP d’exporter annuellement 350 000 tonnes de son précieux minerai, contre 50% des bénéfices réalisés sur la production d’engrais.

Les termes de l’accord prévoient également que l’OCP approvisionne les usines européennes de Yara en matière première. Jørgen Ole Haslestad, PDG de Yara, n’a pas caché sa satisfaction à la signature de l’accord. «Nous sommes heureux d’annoncer cette coopération avec l’OCP (…) le Brésil est un marché agricole en plein essor, où nous allons créer avec l’OCP, une forte plateforme pour soutenir cette croissance (…)», a-t-il déclaré en substance.

Outre le fait que Yara soit une entreprise norvégienne, il est encore plus intéressant de noter que le principal actionnaire n’est autre que … l’Etat norvégien lui-même.  En effet, le ministère du Commerce et de l’industrie en détient 32,6% du capital. En résumé, l’une de ses entreprises produira et commercialisera des engrais produits à partir d’une matière première venue du Sahara. Les règles d’éthique si chères au gouvernement amèneront-elles donc le gouvernement à abandonner ses parts dans Yara et à la déclarer indigne d’appartenir au tissu industriel norvégien ? L’éthique poussera-t-il Yara à renoncer à un si juteux partenariat qui lui permet d’assurer son approvisionnement en matières premières sur le long terme avec l’un des leaders du marché mondial ? Ou tout simplement, la logique du business prendra-t-elle le dessus sur une énigme politique compliquée à dénouer ?

.
Auteur : yayy
Date : le 06 mars 2012 à 14h51
bla bla bla, l'ocp a l'exclusivité de l'exploitation en tant que matière première, l'article parle d'un projet en brésil.
salut
Auteur : yayy
Date : le 05 mars 2012 à 22h41
je tiens à apporter une précision, 95% de la production provient de khouribga et benguerir (gantour). l'OCP est une entreprise étatique.
Dernière modification le 05/03/2012 22:43
quand???
Auteur : weldmansour
Date : le 15 décembre 2011 à 23h25
C'est simple,quand les marocains penseront plus à leur pays qu'à eux-meme on pourra faire beaucoup de choses mais je crois que ça ne sera pas possible dans un avenir proche.
mentalité? la tienne ou la mienne?
Auteur : weldmansour
Date : le 15 décembre 2011 à 23h19
Je repondais à nail2009 pour lui dire que les IPAD et autres produits high tech made in morocco ça ne courait pas les rues,mais c'etait juste de l'ironie qui apparemment ne fait pas partie de ton langage.mais revenons à nous,je n'ai jamais dit que les marocains etaient intellectuellement incapables mais ont-ils la volonté de se sacrifier pour leur pays?moi je ne crois pas,toi si tu le crois c'est ton choix.la difference entre toi et moi c'est que je suis tres realiste et ce n'est pas de la propagande française du 19eme siecle qui me fait dire ça comme tu sembles le penser et si je devais etre encore plus acerbe je dirais que 2 siecles après, les faits ne leur donnent-ils pas raison?
Comme tous les adeptes du tu as vite fait de comparer le maroc avec les pays pauvres il y a quelques decennies et qui ont reussi,tu ne vois que le resultat ,mais est-ce que tu etais dans ces pays pour voir les sacrifices qu'ils ont du faire pour y arriver?du travail acharné qu'ils ont du faire?oui le maroc pourrait inviter tous les RME ingenieurs,chercheurs,scientifiques et tout ce que tu veux,et après? ou est-ce qu'on va les les mettre? ou sont les usines,centres de recherche,laboratoires?(ah oui c'est vrai Y'A QU'A en construire).et qui va les payer ces experts,ces usines ,ces labos?et qui te dit que cette diaspora est prete à revenir au pays pour le devoloper en renonçant à une bonne partie du salaire recu dans les pays d'accueil?juste pour l'amour de leur patrie.
On doit avancer,c'est sur je suis d'accord mais le prix à payer pour ça en termes de sacrifices, de travail, de patriotisme et de discipline est élevé.alors si tu trouves une majorité de marocains qui sont prets à relever ce defi fais-moi signe, sinon dans 20 ans (si on est encore de ce monde) on sera au meme point qu'aujourd'hui ou à peine mieux et on en sera encore a nous demader lequel de nous-deux a raison.
Allah yhdina
Norvége OCP
Auteur : arahhal
Date : le 15 décembre 2011 à 15h39
salut


je m´excuse pour la mise en page , je n´ai pas verifié

avannt d´envoyer.
merci
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com