Menu

Politique Publié

France : Teddy Riner, le roi Mohammed VI, l’émir du Qatar et la renaissance du PSG Judo

Dans une nouvelle enquête parue ce mardi, Mediapart affirme qu’en 2017, le roi Mohammed VI serait intervenu en faveur de son ami, le judoka français Teddy Riner. Ce dernier a été recruté par le PSG qui recrée sa section judo pour l’athlète, suite à une intervention présumée de l’émir du Qatar.

Temps de lecture: 2'
Le roi Mohammed VI, l'ancien président français François Hollande et le judoka Teddy Riner, le 2 mai 2017 devant l'Elysée à Paris. / Ph. Christian Hartmann - Reuters

Dans une enquête publiée ce mardi, le média français Mediapart revient sur les liens entre le judoka français Teddy Riner, le roi Mohammed VI ainsi que l’émir du Qatar, Tamim al-Thani.

L’enquête, basée sur des documents de Football Leaks, obtenus par Der Spiegel et partagés avec Mediapart et ses partenaires de l’European investigative collaborations (EIC), révèle qu’en 2017, le roi Mohammed VI «a fait part des problèmes de son ami Riner à l’émir du Qatar». Ce dernier a «demandé à ses conseillers de créer de toutes pièces une section judo au sein du PSG, afin de pouvoir embaucher le judoka avec un très confortable salaire de 40 000 euros net par mois», écrit le média d’investigation.

En 2017, alors que son contrat avec Levallois Sporting Club allait se terminer, sans perspective de renouvellement, Teddy Riner était sur le point de signer avec Orléans, lorsqu’il est approché par le Paris Saint-Germain en août 2017. Nasser al-Khelaïfi, parton du club parisien, le contacte alors «en personne» pour lui annoncer qu’il veut le recruter et relancer le «PSG Judo».

Pourtant, Teddy Riner avait déjà rencontré, fin 2012, le numéro 2 du PSG, Jean-Claude Blanc, afin de le convaincre de relancer la section judo. «Il a également évoqué le projet quelques années plus tard avec le patron du club, Nasser al-Khelaïfi», sans parvenir à convaincre le club parisien.

Un renvoi d’ascenseur entre le Maroc et le judoka ?

Durant la même période, le judoka français, désigné comme «ambassadeur de Maroc Telecom», l’opérateur historique du Maroc, en Afrique, aurait aidé le royaume à «décrocher l’organisation de six compétitions de judo au Maroc, dont les mondiaux toutes catégories qui se sont tenus en novembre 2017 à Marrakech». Homme «influent» au sein de la Fédération internationale de judo (IJF) où il est représentants des athlètes au sein du comité exécutif, Teddy Riner reconnait avoir plaidé le dossier marocain.

«Lorsque la candidature du Maroc est arrivée sur le bureau du président de la Fédération, on m’a demandé mon avis et j’ai dit bien sûr qu’il faut leur donner. Je ne sais pas si ça a vraiment pesé dans la balance, mais bien sûr que ça a pu influencer.»

Teddy Riner

Mais il conteste un «échange de faveur», déclarant avoir «soutenu le Maroc parce qu’il veut promouvoir le judo en Afrique et que le pays avait organisé une autre compétition avec succès auparavant». Selon l’athlète, son amitié avec le roi Mohammed VI n’a «aucun lien» avec son embauche au PSG et sa mission d’ambassadeur de Maroc Télécom.

«J’ai entendu cette rumeur mais je ne souhaite pas la commenter», répond-t-il encore. «Je connais très bien Mohammed VI et j’ai rencontré plusieurs fois Tamim al-Thani, qui m’a même parlé de ce projet. Mais on ne pourra jamais savoir si ça s’est vraiment passé comme ça [entre les deux hommes – ndlr]», conclut-il, assurant ne leur avoir jamais parlé de ses déboires avec Levallois.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com