Menu

Politique Publié

Le roi érige la modernisation, la formation et la coopération des FAR comme priorités

Les Forces armées royales célèbrent ce mardi 14 mai leur 63e anniversaire. Une occasion pour le roi Mohammed VI de mettre l’accent sur une actualisation des programmes de formation des militaires.

Temps de lecture: 2'
Le roi Mohammed VI, chef suprême et chef d'État-Major général des FAR qui fêtent ce 14 mai leur 63e anniversaire. / Ph. DR

Le 14 mai 1956, le Maroc alors indépendant se dote d'une armée moderne. Comme le veut la tradition, la commémoration de cet anniversaire est marquée par un Ordre du jour du roi Mohammed VI adressé à l’ensemble des corps des armées.

Cette année, le souverain a appelé à la «mise en œuvre de programmes de recherche scientifique, technique et d’ingénierie et œuvrer à les renforcer et les développer dans tous les domaines militaires et sécuritaires». Pour le souverain, ces programmes permettront «la conclusion de partenariats et de conventions avec les instituts nationaux supérieurs, dans les domaines de la recherche scientifique appliquée, en vue de développer les compétences propres à l’Armée royale marocaine».

A cet effet, le roi annonce qu’il a donné ses «Hautes instructions pour actualiser les méthodes de formation militaire dans ses différents niveaux, les rendre plus harmonieuses et complémentaires, unifier les programmes et manuels scolaires militaires et pour mettre en place des mécanismes communs de travail, permettant de profiter mutuellement des formations disponibles dans les différentes écoles et différents instituts nationaux».

La formation rime avec la modernisation des équipements des FAR

Rehausser les capacités des éléments des FAR passe également, a-t-il souligné, par le développement de «la coopération militaire avec notre environnement africain et au niveau international, pour échanger les expériences et les expertises, et à organiser des manœuvres conjointement avec de nombreuses armées des pays amis, afin d’assimiler les nouvelles méthodes et techniques et d’accompagner l’évolution rapide des domaines de la sécurité et de la défense».

Durant les derniers douze mois, les FAR ont pris part à de nombreux exercices militaires. Il y a lieu de citer les éditions 2018 et 2019 du «Flintlock» ayant pour terrain la région du Sahel (Mauritanie, Burkina Faso et le Niger), un espace en proie à la montée de la menace des groupes terroristes islamistes, et les traditionnelles «African Lion».

Deux événements majeurs organisés sous la supervision des Etats-Unis. Des manœuvres navales ont réuni également, en avril dernier au large de Casablanca, la Marine royale et la US Navy. Des unités de la Marine ont également pris part aux opérations «Obangame express» 2018 et 2019. Durant la même période, les FAR ont aussi à effectuer des manœuvres régulières au Sahara ou à l’Est du royaume. En témoigne, l’opération Djebel Saghro.

Le souci d’actualiser la formation destinée aux militaires est en phase avec l’effort de modernisation des équipements de l’ensemble des corps des forces armées royales par la conclusion de nouveaux contrats d’armement dont la dernière en date concerne l’achat de 25 nouveaux F-16 et la rénovation de 23 F-16 existants pour 4,772 milliards de dollars.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com