Menu

Santé   Publié

Allô Doc #8 : Conseils pour les personnes souffrant de problèmes cardiovasculaires

Tout au long du mois de ramadan, Yabiladi vous propose des conseils santé au quotidien. Pour cette huitième capsule de notre série «Allô Doc», nous abordons à nouveau les problèmes cardiovasculaires, avec les conseils du docteur Amine Mamoun Boutaleb.

Temps de lecture: 2'
Amine Mamoun Boutaleb, médecin résident en cardiologie au CHU Ibn Rochd de Casablanca / Ph. Mohamed El Majdouby - Yabiladi

Nous avions abordé, lors du premier épisode d’«Allô Doc», la situation des personnes souffrant de problèmes cardiovasculaires et le jeûne pendant ce mois sacré. Nous revenons sur ce sujet avec les conseils du docteur Amine Mamoun Boutaleb, médecin résident en cardiologie au CHU Ibn Rochd de Casablanca. Il nous expliquait justement qu’il existe beaucoup de symptômes qui doivent alerter toute personne, citant notamment «l’inflammation au niveau de la poitrine, avec un sentiment de pression».

Aujourd’hui, notre médecin conseille tout d’abord d’éviter la cigarette, arguant que le tabagisme constitue un facteur de risque dans le développement des plaques d’athérome. Un athérome est, selon Futura-sciences, un «dépôt par accumulation de différents éléments (graisse, sang, tissu fibreux, dépôt calcaire) sur une partie de la paroi interne d'une artère, l'intima», entravant ainsi la circulation sanguine.

Faire un électrocardiogramme d'effort avant de pratiquer du sport

Le deuxième point abordé par le médecin est relatif au régime alimentaire. Ainsi, le cardiologue conseille de «diminuer les lipides et consommer plus de légumes et fruits qui protègent le corps humain contre le développement de ces maladies».

«De plus, avant de faire un effort physique en pratiquant le sport, il faut impérativement consulter son médecin traitant pour effectuer un électrocardiogramme d'effort et savoir si le cœur peut supporter un exercice physique ou pas.»

Amine Mamoun Boutaleb

C’est en fonction des résultats de ce test qu’un cardiologue peut déterminer si son patient est autorisé à faire du sport avant ou après la rupture du jeûne, enchaîne le praticien.

Le médecin aborde aussi le sujet des rapports sexuels pendant le mois de Ramadan. «Pour les membres d’un couple souffrant de maladies cardiovasculaires, il est préférable de s’abstenir dans les cas extrêmes ou d’éviter les six premières semaines suivant la crise, avant de reprendre une activité sexuelle de façon graduelle», conclut-il.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com