Menu

Politique Publié

Maroc-Algérie : Pas de messages officiels de félicitation à l’occasion du Ramadan

Temps de lecture: 1'
Le roi Mohammed VI et le président algérien par intérim Abdelkader Bensalah. / Photomontage

Contrairement aux années précédentes, il n’y a pas eu de message de félicitation du président algérien au roi Mohammed VI à l’occasion de la venue du mois de Ramadan. Le successeur d’Abdelaziz Bouteflika n’a pas honoré une tradition respectée par ses prédécesseurs.

Il faut dire que le monarque n’a pas félicité Abdelkader Bensalah lors de sa désignation, le 9 avril, par les deux Chambres du Parlement pour assurer l’intérim. Le roi Mohammed VI n’y était, d’ailleurs, pas le seul. De nombreux chefs d’Etats ont opté pour la même prudence, sachant que l'homme est contesté par la rue algérienne.

Le silence officiel adopté par Maroc s’explique par sa volonté de ne pas s’immiscer dans les affaires algériennes. Une position clairement exprimée dans la déclaration, du 16 mars, du ministère des Affaires étrangères et de la coopération internationale.

Par le passé, le roi avait adressé des messages de félicitation à des présidents par intérim. En témoigne sa lettre datant du 5 juillet 2013 destinée à l’Egyptien Adly Mansour, alors désigné par l’armée pour occuper la fonction de la magistrature suprême après la destitution, deux jours auparavant, de Mohamed Morsi des Frères musulmans.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com