Menu

Politique Publié

Maroc : Le PPS rejoint le gouvernement Benkirane

Après avoir tenu une assemblée hier Samedi, le PPS a donné sa réponse quant à sa participation au prochain gouvernement. Après l'Istiqlal et le Mouvement Populaire, c’est au tour du parti du Livre de rejoindre Abdelilah Benkirane pour la composition de l’Exécutif. La décision du PPS lui permettra de redorer son blason mais sera également d'un grand soutien au nouveau chef de gouvernement pour mener à bien ses tractations.

Temps de lecture: 2'
Abdelilah Benkirane en compagnie de Nabil Benabdallah, leader du PPS

Décision officielle a été prise en cette fin de semaine. Le Parti du progrès et du socialisme (PPS) fera parti de la majorité gouvernementale menée par le PJD. Il rejoint donc le Parti de l’Istiqlal, dont le conseil national se réunira ce dimanche pour arrêter sa position définitive, et le Mouvement Populaire pour constituer l’exécutif. Le principe d’une participation au gouvernement du PPS semblait déjà acquis. Le comité central a tranché et l’a approuvé à une large majorité hier samedi lors d’une longue réunion tenue à Salé, rapportent plusieurs médias dont l’agence de presse espagnole EFE. Environ 400 personnes ont voté oui tandis que 52 ont voté contre et 7 autres se sont abstenus.

Les arguments du bureau politique ont largement convaincu le comité central. Selon le rapport présenté par le Secrétaire Général Nabil Benabdellah devant la 7ème session du comité central, la décision de rejoindre le gouvernement Benkirane procède de la conviction profonde du PPS de «faire prévaloir les intérêts de la nation sur ceux du Parti». La lutte contre la corruption, la pauvreté et la précarité tiennent à cœur aux dirigeants. Des membres du Parti ont déclaré à l’agence de presse Espagnole EFE que la participation du PPS aidera à «préserver les libertés individuelles au Maroc».

Un choix tant bénéfique au PPS et à ses leaders …

Alors que certaines voix du Parti préconisaient le ralliement à l’opposition aux côtés de l'Union socialiste des Forces Populaires (USFP) par souci du référentiel idéologique et historique, la tendance générale était manifestement favorable à la participation. Et pour cause, à la suite des élections, sur un total de 395 sièges, le PPS n’en a obtenu que 18. La gauche en général n’a pas convaincu lors des législatives du 25 novembre. Cette faiblesse numérique a, entre autres raisons, poussé le PPS en perte de vitesse à plonger dans les bras tendus de Benkirane et à déserter les bancs de l’opposition.

Selon l’agence Efe, le Bureau politique du PPS aurait demandé au Comité central d'approuver le soutien du gouvernement Benkirane en échange d'une partie des 25 ministères prévus. Le nombre de portefeuilles qu’Abdelilah Benkirane proposerait au PPS a donc pu jouer dans la décision ferme du bureau politique. Bien que Benkirane ait manifesté son intention aux patrons des partis de voir comme ministres des figures jeunes, de nombreux analystes soupçonnent certains vieux loups à l’instar de Nabil Benabdallah, icône du PPS, d’aller à une course aux postes.

… qu’à Abdelilah Benkirane

Le Secrétaire Général du PJD avait d’ores et déjà manifesté le «refus de son parti d'établir tout contact avec les leaders du Parti Authenticité et Modernité (PAM) et du parti du Rassemblement National des Indépendants (RNI)». Le refus de l'USFP de le rejoindre dans le nouveau gouvernement compliquait quelque peu les choses. Avec le Parti du livre comme allié désormais, et en attendant l’accord officiel du Mouvement Populaire, Benkirane devrait dévoiler très bientôt la composition totale du gouvernement et ainsi entamer sa nouvelle mission.

Avec ou sans PPS
Auteur : Krim
Date : le 12 décembre 2011 à 13h44
Le Maroc va continuer á fonctionner comme d´habitude avec ou sans le PPS.
Vision à long terme du PPS
Auteur : Hamza
Date : le 11 décembre 2011 à 17h52
Les membres et les dirigeants du PPS sont des gens qui voient trés loin. Ils ont bien compris les enjeux de ces élections , il s'agit de consolider un changement historique au Maroc .

Ceux qui s'arrête à l'étiquette " islamiste" du PJD n'ont pas compris les enjeux. Le PPS à bien compris que le PJD n 'est pas un mouvement taliban, c'est un parti qui fonctionne trés démocratiquement en interne. Les membres du PPS sont des nationalistes qui veulent travailler pour l intérêt général du peuple marocain , et ils consolident leur position en rejoignant le gouvernement Benkirane.

Le grand perdant va surement être l'USFP : il va être perçu pour trés longtemps comme un parti qui fuit ses responsabilté par le peuple marocain. L'USFP ne sera jamais vraiment un parti d 'opposition, le PAM ne va lui laisser aucune chance de rebondir. Si l'USFP s'oppose au gouvernement de Benkirane , il sera être perçu comme le parti du passé. Les dinausores de l USFP qui veulent le pouvoir sans partage vont surement faire face à une revolte de la jeune garde .
Exception marocaine!
Auteur : Amoqrane61
Date : le 11 décembre 2011 à 15h46
Vous avez dis exception marocaine! c'est cela aussi.
Je crois que la situation et le contexte national et international exigent des responsables politiques d'être RESPONSABLES, et de mettre l'interet de la nation au dessus des considérations bassement idéologiques. Le PPS a bien gouverné avec PI.
Les marocains ont hâte de voir sortir le cabinet Benkirane à la lumière et de proposer au peuple un CONTRAT SOCIAL qui annonce un avenir des meilleurs.
fe al maghrib la tastaghrib !
Auteur : sidiyazid
Date : le 11 décembre 2011 à 15h21
qui aurait pensé que des communistes d'hier allaient s'associer aux chioukhs du PJD pour gouverner lees marocains !

quelle alchimie a pu domestiquer les refusniks d'hier ?

quelles paroles mr Benabdallah va t il distiller aux nombreux martyrs morts pour les ideaux du parti?

ce n'est que maintenant que le retrait (sans vague) de mr ismail alaoui revet sa pleine signification : les dirigeants-militants ont gouté aux delices du capitalisme !

faut dire il serait insencé de ne pas troquer des bureaux modestes sis à l'avenue ben abdellah avec d'autres ministeriels plus confortables et , surtout , plus rémunérant !

marx , pardonnez les ! ....ils sont devenus plus cons!
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com