Menu

Politique Publié

Maroc : Le gouvernement élude les questions sur le plafonnement des prix des carburants

Temps de lecture: 1'
DR

Les prix des carburants continuent de grimper. En ce début mai, le litre du diesel s’est apprécié en moyenne de 17 centimes pour se situer à plus 9,87 dirhams. Pour sa part l’essence passe de 11,35 dh à  plus de 11,57 dh. Cette nouvelle hausse s’inscrit dans un processus initié il y a plus de deux mois.

Ce jeudi 2 mai, le ministre des Relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a esquivé les questions des journalistes portant sur le projet de plafonnement des prix des carburants, se contentant d’affirmer que le sujet est «en cours d’étude à la présidence du gouvernement».

«Une fois la décision prise, elle sera communiquée», a-t-il souligné. Cela fait un an que le cabinet El Othmani hésite à franchir le pas. A chaque fois il reporte l’entrée en vigueur de la mesure en attendant de parvenir à un compromis avec les professionnels du secteur.

«Nous ne pouvons pas laisser les sociétés pétrolières faire ce qu’elles veulent. Dans ce cas, c’est le consommateur qui en paiera le tribut (…) Par le passé, ces sociétés pétrolières ont gagné deux dirhams par litre et demain elles en gagneront trois. On ne peut rester sans rien faire», avait martelé le ministre des Affaires générales du gouvernement, Lahcen Daoudi,  dans une déclaration au site du PJD.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate