Menu

Sport Publié

Italie : Polémique autour d’un semi-marathon interdit aux Africains

Temps de lecture: 1'
Une édition passée du Trieste running festival / Ph. Massimo Silvano

Prévu du 3 au 5 mai prochain dans le nord d’Italie, le Trieste running festival crée la polémique, après avoir refusé l’inscription au semi-marathon à des athlètes africains. Accusés de racisme et de purge anti-africaine, notamment par le parti démocrate, les organisateurs indiquent avoir exclu les coureurs originaires d’Afrique «pour éviter leur exploitation».

En effet, ils expliquent cette décision à La Repubblica par la nécessité de prendre des mesures «pour réglementer ce qui est actuellement un marché d’athlètes africains de très grande valeur», alors que les coureurs seraient «sous-payés et traités de façon indécente par rapport à leur valeur sportive». L’eurodéputée démocrate Isabella De Monte, elle, n’est pas de cet avis. «A Trieste, nous sommes arrivés à des purges dans le sport : la dernière folie d’un extrémisme qui imprègne et déforme la ville, sur laquelle les plus hauts représentants politiques et institutionnels se voilent le visage. Un fait grave et indigne», a-t-elle écrit en commentant la décision des organisateurs.

Selon elle, ce n’est pas aux organisateurs du festival de décider des démarches à prendre à l’égard des coureurs africains précisément, car «il existe des instances habilitées à traiter des questions rattachées [à la situation économique et administrative] et à l’exploitation des sportifs». «Les professionnels sont empêchés de participer à une compétition parce qu’ils viennent d’Afrique», a-t-elle tranché en décrivant une «situation absurde».

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com