Menu

Société Publié

Rabat : La police a dispersé une nouvelle manifestation d’enseignants à coups de canons à eau

Temps de lecture: 1'
Une manifestation avait rassemblé dimanche 24 mars plus de 10 000 enseignants marocains à Rabat. / Ph. Fadel Senna – AFP

La police marocaine a de nouveau eu recours à des canons à eau pour disperser une manifestation rassemblant plusieurs milliers de jeunes enseignants à Rabat, jeudi 25 avril, selon des témoins, indique l’agence Reuters.

Environ 65 manifestants ont été blessés, a déclaré Abdelwahab Ghallat, l’un des organisateurs. «Un enseignant a été grièvement blessé», a-t-il précisé.

Les enseignants organisent une série de manifestations ainsi que des grèves pour exiger la fin des contrats renouvelables en faveur d’emplois permanents offrant des avantages pour la fonction publique, y compris une meilleure retraite.

Les manifestants étaient originaires de plusieurs régions du royaume et ont tenté de se réunir devant le Parlement jusqu’à ce qu’ils soient dispersés par la police, ont déclaré des témoins.

De son côté, le ministre de l’Education nationale, Saïd Amzazi, a menacé de limoger les enseignants s’ils n’assuraient pas de nouveau leurs cours, affirmant que la grève a perturbé 7% des 7 millions d’élèves marocains.

Les autorités locales de la ville de Rabat étaient déjà intervenues mercredi soir pour déloger, par la force publique, les enseignants contractuels venus protester devant le Parlement. Selon plusieurs sources médiatiques, les forces de l’ordre ont eu recours notamment aux canons à eau pour disperser les contractuels.

Pour rappel, quelque 55 000 enseignants sur un total de 240 000 ont été embauchés sur la base de contrats renouvelables par les délégations régionales de l’Education nationale depuis 2016, afin de remédier à la surpopulation dans les salles de classe en milieu rural.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com