Menu

Société Publié

France : Emmanuel Macron veut être «intraitable» face à l’islam politique

Temps de lecture: 1'
Emmanuel Macron lors de la conférence de presse à l’Elysée, jeudi soir. / Ph. Albert Facelly pour Libération

Le président français Emmanuel Macron a exhorté, hier lors de son allocution face aux Français, à être «intraitable» face à «un islam politique qui veut faire sécession avec notre République», indique Le Figaro. Le chef de l’Etat a notamment défendu l’idée de «renforcer les contrôles des financements qui viennent de l’étranger», arguant que cet «islam politique constitue une menace sur la capacité à tenir la nation ensemble».

«Aujourd’hui, nous ne devons pas nous masquer : quand on parle de laïcité, on ne parle pas vraiment de laïcité mais du communautarisme qui s’est installé dans certains quartiers de la République (...) on parle des gens qui au nom d’une religion poursuivent un projet politique, celui d’un islam politique qui veut faire sécession avec notre République», a déclaré Emmanuel Macron lors de sa conférence de presse à l’Elysée, appelant le «gouvernement» à «être intraitable».

Le président de la République a également réaffirmé qu’il ne modifiera pas le texte fondateur de la laïcité en France, qui fixe la séparation des Églises et de l’Etat, selon Le Parisien. «La loi de 1905 est notre pilier, a-t-il défendu. Elle est pertinente, elle est le fruit de batailles (…) et doit être pleinement appliquée.»

Pour rappel, lors d’un congrès organisé par le Conseil français du culte musulman (CFCM), dimanche 9 décembre à l’Institut du monde arabe (IMA), à Paris, les responsables des fédérations musulmanes s’étaient montrés réticents à l’idée d’un amendement de la loi de 1905. Ils craignaient que le culte musulman fasse l’objet d’un traitement différent des autres, et avaient mis en garde contre la tentation «d’une immixtion de l’Etat dans les affaires cultuelles».

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com