Menu

Politique Publié

Espagne : Podemos exige de mettre fin à l'expulsion de 23 mineurs marocains

Temps de lecture: 1'
Photo d'illustration. / Ph. DR

Le parti politique d’extrême gauche Podemos a demandé au Défenseur du peuple d’engager les procédures nécessaires pour mettre «immédiatement fin à l’expulsion de 23 mineurs étrangers non accompagnés» vers le Maroc, rapporte ce jeudi le quotidien El País.

Dans un écrit présenté par la candidate Isa Serra, le parti exige que le Défenseur du peuple se présente en personne au commissariat de police et devant le tribunal compétent pour «vérifier les détails de la procédure» et assurer «la garantie de leurs droits», poursuit-on de même source.

Pour rappel, les gouvernements espagnol et marocain ont d’ores et déjà amorcé l’opération de retour des mineurs marocains non accompagnés, hébergés dans des centres en Espagne, selon El País.

Une première phase du processus est en cours, avec 23 jeunes accueillis dans des centres de la Communauté de Madrid. Ils ont été convoqués par le bureau du procureur chargé des affaires des mineurs pour se soumettre à une série d’entretiens menés par une délégation marocaine.

L’exécutif de Pedro Sánchez a affirmé que les jeunes qui ne souhaitaient pas rentrer au Maroc ne seraient pas renvoyés, et que chaque cas serait analysé individuellement. Des associations de protection de l’enfance ont d’ailleurs exigé que toutes les garanties soient remplies. Le Réseau espagnol de l’immigration et de l’aide aux réfugiés s’est quant à lui opposé à cette mesure, estimant qu’il s’agit d’une «tentative d’un gouvernement soi-disant progressiste de criminaliser les mineurs».

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com