Menu

Sport   Publié

Hervé Renard revient sur les débuts crispés avec Hakim Ziyech

Temps de lecture: 2'
Hakim Ziyech et le sélectionneur national Hervé Renard. / Ph. DR

Invité de l’émission «Le Vestiaire» diffusée sur la chaîne RMC Sport, le sélectionneur national Hervé Renard est revenu sur ses débuts avec le talentueux Hakim Ziyech.

Interrogé à ce sujet, Renard a souligné que «les choses sont simples et claires», rappelant les deux matchs contre le Cap Vert survenus quelques jours seulement après sa nomination à la tête de la sélection nationale.  «J’ai mis Hakim Ziyech dans les tribunes parce qu’il n’y avait que 18 joueurs. On a commencé sur ces bases difficiles», déclare-t-il quant au match aller. Pour le match retour, Hakim Ziyech ne jouera que 25 minutes. «Il n’était tellement pas satisfait du stage qu’on l’a fait graviter. Et là je pense que je commets une erreur : je ne lui parle pas», déclare-t-il.

«Chacun part de son côté à la fin du stage, comme vous le savez. Et là, la situation se crispe. Il revient, il est blessé. Et c’est comme ça jusqu’à ce que je ne sélectionne plus. Mais je suis capable de dire aujourd’hui que Hakim n’y est pour rien.»

Hervé Renard

Le sélectionneur des Lions de l’Atlas explique aussi que l'ailier polyvalent à l'Ajax Amsterdam «n’a jamais fait preuve de mauvais caractère ou mal réagi». «Au contraire, il est resté dans un silence, bien sûr pas satisfait de sa situation sportive mais il est resté impeccable. C’est moi qui n’ai pas assez communiqué avec lui», admet-il. 

«Passé un an, [le président de la Fédération royale marocaine de football] m’a dit qu’il fallait qu’on aille voir Hakim Ziyech et j’ai dit oui, sur les qualités du joueur, il n’y a rien à dire», enchaîne-t-il, voyant en Ziyach un «joueur très talentueux».

L’entraîneur des Lions de l’Atlas revient aussi sur sa conversation avec Ziyech à Amsterdam. «Au bout de trois minutes de la conversation, tout était réglé. Il avait envie de revenir parce qu’il est très attaché à son équipe nationale et moi j’ai besoin de lui», confie-t-il. «J’ai aussi reconnu mes erreurs. J’en suis responsable à 99% mais aujourd’hui, le problème est plus que réglé», conclut-il. 

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com