Menu

Sciences Publié

Maroc : Deux nano-satellites construits par des étudiants de l'ENSIAS et l'UPF bientôt lancés

Temps de lecture: 1'
Les deux nano-satellites construits par les étudiants de l'ENSIAS et l'UPF pour l’étude de la couche Ozone et des changements climatiques. / Ph. DR

La Fondation KSF Space a annoncé que des étudiants marocains de l’Ecole nationale supérieure d’informatique et d’analyse des systèmes (ENSIAS) de l’Université Mohammed V de Rabat ainsi que des étudiants l’Université privée de Fès(UPF) ont construit deux nano-satellites pour l’étude de la couche d’ozone et des changements climatiques.

Un communiqué de cette fondation, parvenu dimanche à Yabiladi, précise que le lancement de ces deux nano-satellites sera assuré par une capsule spatiale. «D’autres nano-satellites appartenant à d’autres universités de l’Inde, du Mexique et du Royaume Uni seront également lancés par cette capsule», précise-t-on de même source.

Cité par le communiqué, le président de la fondation KSF Space, Mohamed Kayyali a précisé que la capsule est fabriquée à base de matières résistantes à toutes les conditions extrêmes de l’atmosphère extérieure. «La capsule va garantir donc des meilleures conditions de transport à la charge utile qu’est les nano-satellites», confie-t-il.

Le responsable KSF Space ajoute que la capsule sera lancée durant le mois de mai prochain en utilisant un ballon spatiale géant capable de transporter une charge de 50 kilogrammes d’instruments scientifiques en plus des nano-satellites. «Ce grand évènement scientifique coïncidera avec l’anniversaire du premier astronaute de l’histoire, le russe Youri Gagarine,avec la présence d’une délégation russe  et en collaboration avec la société indienne de l’espace (Valles Marineris International)», note le communiqué.

Celui-ci rappelle que les universités marocaines participantes à cet évènement vont travailler aux côtés d’autres universités, à l’analyse des données scientifiques après l’atterrissage de la capsule spatiale, en collaboration avec l’International Federation of Global & Green Information Communication Technology (IFGICT) en Amérique. C’est la deuxième fois que le Maroc, par l’intermédiaire de l’ENSIAS, participe à un tel évènement. La première était en 2018 au Mexique pour l’étude de la couche d’ozone à partir d’un grand ballon aux frontières de l’espace.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com