Menu

Politique Publié

Maroc : Nizar Baraka tire à nouveau sur le gouvernement d'El Othmani

Temps de lecture: 1'
Nizar Baraka, secrétaire général du Parti de l'Istiqlal lors du Conseil national de son parti, tenu dimanche à Salé. / Ph. Istiqlal.info

C’est depuis le Palais des congrès de Salé que le secrétaire général du Parti de l’Istiqlal (PI), Nizar Baraka a adressé ses flèches au gouvernement de Saadeddine El Othmani. Dimanche, lors d’une session du Conseil national du parti de la Balance, l’ancien ministre de l’Economie et des finances a noté que l’exécutif «a encore une fois raté une occasion en se laissant entraîner dans ses calculs politiques étroits sans se soucier de l'intérêt public et de la crédibilité des institutions».

«Le virus des divergences a atteint le corps du parti dirigeant la majorité gouvernementale alors que la division a entravé le processus législatif au sein du parlement, ce qui engendre un affaiblissement de la confiance dans la légitimité et les fonctions de l’exécutif», a-t-il dénoncé devant les membres du Conseil national du PI. 

«Le Parti Istiqlal, de par sa position dans l'opposition s’est adressé au gouvernement en la personne de son chef», a-t-il rappelé, faisant allusion à l’appel lancé par son parti à l’activation de l’article 103 de la Constitution.

«Notre parti s’est posé des questions sur la désintégration du contrat liant les partis de la majorité et s’il dispose de la confiance de sa majorité parlementaire. Il a demandé au chef du gouvernement de tester la cohésion de sa majorité avant de chercher le compromis de l’extérieur.»

Nizar Baraka

Le secrétaire général du parti de la Balance a indiqué que ce dernier souhaitait mettre en lien le vote du projet de loi-cadre relative à l’éducation, à la formation professionnelle et la recherche scientifique et un nouveau vote de confiance.

Et Nizar Baraka de préciser que son parti souhaite, par ce pas, que le gouvernement d’El Othmani «assume tous ses pouvoirs constitutionnels, jusqu'à la fin de son mandat et rende ensuite des comptes aux citoyens et citoyennes».

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com