Menu

Economie Publié

OCP Kenya accuse une agence de retarder la prise d’un nouvel échantillon d'engrais

Temps de lecture: 2'
Image d'illustration. / DR

L'ordonnance visant à prendre de nouveaux échantillons des engrais de l’OCP Kenya, soupçonnés par les autorités kenyanes de «contenir une quantité excessive de mercure», n'a pas encore été appliquée et ce depuis le mois de février.

Selon le journal kenyan Daily Nation, citant l’avocat de l'OCP Kenya Paul Muite, la procédure ordonnée par le tribunal en janvier aurait été retardée par la Kenya Revenue Authority (KRA), une agence chargée de l'évaluation, de la collecte et de la comptabilisation de tous les revenus dus au gouvernement du Kenya.

Selon la même source, Paul Muite a demandé à la Haute Cour du Kenya de rejeter une demande dans laquelle ladite agence refusait d’autoriser à ses responsables d’être convoqués par la Cour. L’avocat a estimé que la demande de la KRA constitue un «non-respect des décisions de justice». En fait, la KRA a été «accusée d'avoir ignoré les décisions de justice» visant à tester à nouveau les engrais d'OCP Kenya, poursuit le journal.

«La KRA a défié les ordres du juge de la Haute Cour, Daniel Ogembo, à deux reprises, l’invitant à participer à la prise de nouveaux échantillons d'engrais importés dans le pays en novembre 2017 par OCP (K) Limited», a déclaré Muite. «A deux reprises, l’agence a aussi défié les ordres du premier magistrat Kennedy Cheruiyot d'ouvrir les scellés placés sur les conteneurs de stockage des engrais», a-t-il dénoncé.

L'avocat est contrarié par le fait que l'agence refuse de permettre que de nouveaux échantillons soient prélevés et testés à nouveau par un laboratoire indépendant en présence de responsables kényans. 

En février, l'avocat d'OCP Kenya a accusé deux autres agences gouvernementales à Mombasa d'avoir négligé l'ordonnance d'un tribunal concernant la collecte de nouveaux échantillons d'engrais importés par la filiale du groupe marocain OCP. Cette affaire intervient alors que l’OCP Kenya avait rejeté les résultats des premiers tests effectués en juin 2018, rappelant qu'ils «avaient été menés par une équipe multi-agences en l'absence» de ses responsables, ce qui constitue une violation.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com