Menu

Politique Publié

Après le Brexit, les Britanniques devront investir dans les marchés émergents, dont le Maroc

Temps de lecture: 1'
Thomas Reilly, ambassadeur du Royaume-Uni au Maroc / Ph. DR.

Les entreprises britanniques sont appelées à investir dans les marchés émergents, y compris le Maroc, si le Royaume-Uni quitte l'Union européenne comme prévu, a affirmé l'ambassadeur britannique au Maroc et en Mauritanie, Thomas Reilly, dans une déclaration à la MAP en marge de la 4e édition du Morocco capital market days qui se tient les 15 et 16 avril à la bourse de Londres.

«Si le Brexit devrait aboutir, les entreprises britanniques devraient absolument être plus confiantes et aller saisir les opportunités présentes dans les marchés où elles n'ont pas encore suffisamment investi, le Maroc inclus» a affirmé Thomas Reilly. Ainsi, ce dernier estime que «le Maroc représente une grande opportunité pour le marché britannique, ce qui n'a pas encore été vraiment saisi par nos entreprises».

Le Morocco capital market days est justement une occasion de montrer «ce que le Maroc peut offrir aux entreprises anglaises, notamment dans le secteur des finances, qui revêt une extrême importance aussi bien pour Londres que Rabat», a-t-il relevé. Aussi, le partenariat entre la bourse de Londres et celle de Casablanca représente «un lien très important» pour les deux hubs financiers «qui devraient être renforcés davantage», a insisté le diplomate britannique.

Organisé à l'initiative conjointe de la Bourse de Casablanca et de London Stock Exchange Group en coordination avec l'ambassade du Maroc au Royaume-Uni, le Morocco capital market days a pour objectif de promouvoir la place financière de Casablanca Finance City auprès d'investisseurs étrangers et de mettre en avant le marché marocain des capitaux.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com