Menu

Société Publié

Un mineur marocain non accompagné raconte sa séquestration en Espagne

Temps de lecture: 1'
Image d'illustration. / Ph. DR.

La semaine dernière, le journal El Pais est revenu sur l’histoire d’un mineur marocain non accompagné, ayant été kidnappé et séquestré par ses ravisseurs lors des vacances de Noël.

Brahim (prénom fictif), 14 ans seulement, vivait dans les rues de l’Andalousie. Son nom aurait été cité dans certaines affaires de vol de maison. Le jour de Noël, il s’est rendu à une maison qu’il pensait inhabitée, dans La Línea de la Concepción (province de Cadix) avant d’être surpris par ses propriétaires. Les victimes de son vol présumé se sont transformées en bourreaux et ont décidé de «se faire justice elles-mêmes», selon un policier l’ayant retrouvé le 27 décembre dernier, cité par El Pais.

Ses ravisseurs «avaient essayé de lui couper le petit doigt d’une main. Il avait le visage déformé des coups et les jambes pleines de contusions rondes faites avec un marteau», raconte-t-il. Le jeune garçon aurait été ensuite été transporté vers un site abandonné, duquel il échappera miraculeusement. L’adolescent avait déclaré aux agents de police que ses ravisseurs, un homme de 20 ans surnommé El Francés et ses parents, «voulaient le brûler vif».

Les enquêteurs, qui avaient réussi à arrêter les parents quelques jours après l'enlèvement, ont fini par interpeller le principal suspect. Bien que ni les parents ni l'auteur n'aient des antécédents de trafic de drogue, des sources proches de l'enquête ont reconnu que plusieurs dossiers les concernant étaient en cours sur des crimes liés au trafic de drogue. 

Actuellement, les autorités recherchent activement le mineur marocain. Après avoir été transféré dans un centre de protection à Chipiona, il se serait de nouveau enfui vers une destination inconnue.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com