Menu

 

Grève des enseignants : Pour Benkirane l’islam dicte d’accomplir son devoir avant tout

Publié
Abdelilah Benkirane à Taroudant / Ph. Farid Titi - Facebook
Temps de lecture: 1'

C’est avec la casquette de «prédicateur» qu’Abdelilah Benkirane a préféré abordé les grèves que connait depuis un mois le secteur de l’Education nationale, dans une vidéo diffusée samedi sur la page Facebook de son chauffeur.

Dans une sorte de prêche prononcé depuis le domicile d’un membre du PJD et du Mouvement Unicité et Réforme situé dans une commune rurale près de Taroudant, l’ancien chef du gouvernement a souligné que «l'Islam a appelé la personne à accomplir son devoir avant de réclamer ses droits».

«Ils doivent savoir qu’ils seront interrogés (par Dieu le jour de la résurrection, ndlr) sur ce sujet, tout comme ils seront interrogés sur leurs jeûnes et prières.»

Abdelilah Benkirane

Et d’enchainer avec des messages destinés aux seuls enseignants. «La réussite des élèves demeure la principale mission de l’instituteur. Je ne vais rien gagné si vous me dites que la responsabilité incombe au ministre ou ministère. Enseigner avec sincérité un enseignement qui portera ses fruits», leur a-t-il lancé.

Benkirane a estimé qu’il est possible de résoudre jusqu’à 90% des problèmes que connaissent les ministères de l’Education nationale de la Santé ainsi que les autres départements. Pour lui le remède miracle est que chacun «accomplisse comme il faut son devoir».

Pour rappel, le 9 août, le gouvernement Benkirane II avait adopté le décret ministériel n°2.15.770, fixant les conditions et modalités de recrutement par contrats dans les administrations publiques.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
/