Menu

Politique Publié

Benkirane : « Toutes les alliances sont possibles, sauf avec le PAM »

Après l’annonce des résultats partiels donnant une nette avance au PJD, l’heure est aux tractations pour la formation d’un gouvernement de coalition. Le secrétaire général du parti de la lampe, conscient qu’il est «obligé de s’allier avec les autres partis» exclut tout de même cette éventualité avec le PAM. Les partis de la Koutla pour leur part, comptent faire front commun pour négocier avec les islamistes.

Temps de lecture: 2'
Benkirane avec Mezouar, au ministère de l'Intérieur après l'annonce des résultats partiels du scrutin

Après les élections, c’est l’heure des tractations. Le PJD, malgré son large succès aux législatives (résultats partiels) est très loin de réunir une majorité lui permettant de gouverner seul. Abdelilah Benkirane et ses camarades doivent, à présent, faire preuve d’une véritable capacité de négociation avec les autres formations du champ politique. L’alliance avec la Koutla, ou du moins avec l’Istiqlal, annoncée bien avant le scrutin, semble aujourd’hui incontournable et très probable. Le secrétaire général du parti de la lampe en est d’ailleurs conscient : «Nous sommes obligés de nous allier avec les autres partis», lance-t-il, juste après l’annonce des premiers résultats officiels.

Le PPS temporise...

«La Koutla, insiste Karim Ghellab de l’Istiqlal, est à 85 sièges au vu des résultats provisoires. Soit plus que le PJD. C’est donc avec ce bloc que nous allons négocier». Le PPS (11 sièges), membre de la Koutla aux côtés de l’Istiqlal et de l’USFP, se donne lui un peu plus de temps pour se décider. «C’est prématuré de répondre à cette question [alliance avec le PJD, ndlr]. Nous avons une alliance avec la Koutla. Nous attendons d’y voir plus clair au sein du parti et avec la Koutla», tempère Khalid Naciri, porte parole du gouvernement sortant.

Le RNI pourrait-il lâcher le G8 ?

Abdelilah Benkirane n’exclut pas non plus d’inclure des partis du G8 dans le futur gouvernement dirigé par sa formation, à l’exception du PAM, affirme-t-il avec insistance. «Nous n'avons jamais demandé une alliance avec le PJD», répond Mohammed Cheikh Biadillah, SG du parti du tracteur, qui n’a pour le moment recueilli que quelques 33 sièges. Le parti fondé par Fouad El Himma, se prépare donc à son nouveau rôle d’opposition. A l’instar du RNI de Salahedine Mezouar, qui n’exclut pas «cette hypothèse» bien qu’il se donne encore le temps de réfléchir.

Technocrates OK !
Auteur : hautatlas_14593
Date : le 30 novembre 2011 à 01h57

Des propos d'une grande pertinence, que je partage sans restriction. Les pays sont confrontés à des problèmes techniques de gestion et de bonne gouvernance. Vouloir les appréhender à travers des postures idéologiques partisanes prédéfinies et prédeterminées, rigides, crispés et fossilisés relèvent du non sens dévastateur. Les multiples désastres sociaux économiques des pays sont là pour le prouver. En résumé je suis enclin à penser que la gestion des nations est trop importante pour la confier à des politicards idéologisés à mort, terriblement démagogues et horriblement décalés par rapport à toute objectivité scientifique en matière de gestion des pays, avec de furieuses préoccupations d'accomplissement personnels uniquement.
La technocratie
Auteur : Worlcitizen
Date : le 29 novembre 2011 à 18h32
N;est elle pas là solution idéale à tous les maux de la société marocaine?
Ses apports?!!!

Gestion rationnel des ressources, Emploi optimisé des revenus, et surtout des compétences marocaines (sans couleurs politiques ) en matière de finances, sciences,management....capables d'avoir une vision objective et ambitieuse pour le Maroc de demain.

A-t-on forcément besoin d'une pensée ou une idéologie précise (qui conditionne à l'avance ce que nous allons faire une fois au pouvoir sans aucune objectivité) pour participer activement à une gestion efficace, efficiente de notre beau pays.

Vos commentaires sans les bienvenus
Bon courage
Auteur : Bassou34
Date : le 28 novembre 2011 à 20h07
N'oublions pas que Monsieur BENKIRANE est Député depuis 1997 de Salé, et un ancien membre du parti de l’Istiqlal. Alors rien qui va changer.
Pseudo victoire
Auteur : hautatlas_14593
Date : le 28 novembre 2011 à 10h22

Ce sont ces pseudo victoires qui laissent un goût amer.
Portées par des abstentions en leur faveur, ainsi que par les bulletins nuls qui pénalisent leurs adversaires, voila que cette modeste formation politico-religieuse s'octroie avec arrogance et indécence le leadership politique qu'elle est loin de représenter. Les régles du jeu démocratique furieusement combattues par ces pseudo vainqueurs les font surfer sur une petite vague qui n'impressionne que les mal informés . Quand à ceux qui attendent leurs compétences au gouvernement, qu'ils se rappellent leur gestion des villes qu'ils dirigeaient. Une gestion édifiante !
A Relativiser!
Auteur : abdo447
Date : le 28 novembre 2011 à 09h13
Les Marocains ont une grande aversion de leur classe politique, qui d'ailleurs le mérite amplement. Ce qui entraîne, hélas, très peu d'implication citoyenne. Ceci étant exposé voici comment il faut examiner le score du PJD qui certes obtient un score de +/- 100 sièges mais plus par jet de l'éponge que par force de conviction. En dehors de ses troupes qui ont voté massivement le PJD n'a pas vraiment amélioré son score de pénétration par rapport aux législatives de 2007. Voici quelques chiffres. Population du Maroc 32 millions, dont plus ou moins 26 millions en âge de voter. Inscrits sur les listes électorales 13 millions dont seulement 45,4 % ont été voter, soit 5,9 millions d'électeurs. Le PJD a obtenu environ 25 % des suffrages donc +/- 1,5 millions d'électeurs ont voté pour ce parti. C'est à dire que seulement 5 % de la population de 18 ans et plus ce reconnait dans le PJD. On est loin d'un raz de marée. Si dans les 18 mois qui viennent le PJD n'a pas fait ses preuves il est fort probable que la population abstentionniste (20 millions d'individus) tape sur la table et fasse exploser la coalition au gouvernement. avec ce résultat on a enlevé la soupape de la cocotte mais pas diminué le gaz.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com