Menu

Terrorisme Publié

Attentat en Nouvelle-Zélande : Aucune victime marocaine selon les autorités

Temps de lecture: 2'
La fusillade dans les deux mosquée à Christchurch ont fait au moins 49 morts et une cinquantaine de blessés / Ph. Mark Baker (AP Photo)

Après l’attaque terroriste visant deux mosquées à Christchurch (île du Sud de la Nouvelle-Zélande), qui a fait ce vendredi au moins 49 morts et une cinquantaine de blessés, les services consulaires marocains sur place ont confié à Yabiladi qu’aucun Marocain n’est comptabilisé parmi les victimes.

Alan Ross Meurant, consul honoraire du Maroc dans le pays, nous déclare que «rien n’indique que des Marocains soient morts ou blessés». Il explique que ses services «sont en contact permanent avec l’ambassade du royaume en Australie et en Nouvelle-Zélande ainsi que le ministère des Affaires étrangères et de la coopération internationale» dans ce sens.

«L’ambassadeur [Karim Medrek, ndlr] et moi-même sommes également en contact avec les services de police pour identifier d’éventuels ressortissants», ajoute Alan Ross Meurant. «Le ministère néo-zélandais des Affaires étrangères est au courant des préoccupations d’autres pays musulmans dont les ressortissant sont installés ici. Il dispose d’une ligne téléphonique ouverte pour ces citoyens ; tous les représentants des pays étrangers sont invités à passer par le ministère pour les échanges d’information. De mon côté, chaque courrier et appel téléphonique à ce sujet se fait en copie pour l’ambassadeur marocain en Australie», détaille le consul honoraire.

Si des victimes marocaines ne sont pas connues pour l’heure, la MAP a relayé le témoignage d’un Marocain installé à Christchurch. «A mon arrivée à Masjid Al-Nour et alors que j’essayais de stationner ma voiture, j’ai entendu plusieurs coups de feu et j’ai vu une foule courir dans tous les sens», a expliqué Moussa Bouray, doctorant joint par le bureau de l’agence marocaine de presse à Canberra.

«Je venais de déposer mon épouse devant la mosquée pour trouver une place au parking. Elle s’est protégée pendant plus d’une heure dans un immeuble avoisinant. Des cris fusaient de toute part», explique encore le chercheur. 

La police conseille aux citoyens de «ne pas se rendre dans une mosquée dans les prochaines heures». L’état d’alerte a été relevé dans tout le pays, les rues barricadées et les vols internationaux annulés.

Article modifié le 2019.03.16 à 15h53

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com