Menu

Société Publié

France : Quand la hausse des frais universitaires pour les étrangers se traduit en photos

Temps de lecture: 1'
Ici, le master photographie de l’université Paris 8 au complet. / Ph. Twitter EtudiantsEtrangersP8

Rendre visibles les conséquences de l’augmentation des frais d’inscription pour les étudiants étrangers. C’est l’objectif d’un compte Twitter fraîchement lancé, baptisé «EtudiantsEtrangersP8» et qui, depuis le 12 mars, publie régulièrement des photos de salles de cours de l’université Paris 8 avec la totalité des étudiants d’abord, puis sans les étudiants étrangers ensuite.

Une sorte d’avant / après qui met en relief l’importance de la diversité apportée par les étudiants étrangers dans les universités françaises. Des clichés semblent également montrer que certaines filières ne subsistent presque que grâce aux étudiants étrangers, à l’instar du master 2 de cinéma. Celui-ci, qui ne compte déjà que neuf étudiants au total, n’en réunit plus que trois sans les étudiants extra-européens.

Il en va de même pour le master de littérature comparée : de 14 étudiants au total, cette filière passerait à cinq sans les étrangers. La licence 3 de mathématiques se voit elle aussi considérablement vidée.

Alors que le gouvernement français a annoncé, en novembre 2018, la hausse des frais d’inscription universitaires pour les jeunes extra-Européens, les universités françaises s’inquiètent d’une forte baisse du nombre d’étudiants étrangers. L’agence française pour la promotion de l’enseignement supérieur, Campus France a annoncé le 5 février dernier que «le nombre d’étudiants étrangers hors Union européenne candidats à une première année à la fac est en baisse de 10% pour la rentrée prochaine». L’Université Paris VIII enregistre pour l’instant une baisse de 84% de préinscriptions d’étudiants étrangers.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com