Menu

Société Publié

France : Une étudiante voilée victime de discrimination dans un magasin d'Etam

Temps de lecture: 2'
Photo d'illustration. / Ph.DR

En France, le récit d’une jeune étudiante voilée, victime de discrimination fait le tour des réseaux sociaux. Elle y explique avoir été victime de «racisme» et dénonce la difficulté «à vivre, étudier et travailler» en France tout en étant voilée. Elle lance au passage un appel à témoignage pour prendre contact avec les personnes qui étaient présentes au magasin le jour de l’incident.

La jeune femme s’est rendue à un magasin Etam à Montpellier pour déposer son cv et sa lettre de motivation. Lorsqu’elle explique à la responsable qu’elle est à la recherche d’un travail, cette dernière se serait moquée d’elle. «J’espère que c’est une blague et que vous n’êtes pas sérieuse. Vous êtes voilé et vous me demander un travail ?», lui aurait-elle.

La responsable lui aurait aussi rappelé que le monde fêtait il y a quelques jours la …Journée internationale des droits des femmes. Choquée et abasourdie par cette réaction, la jeune étudiante finit par lui demander le rapport entre «le voile, la journée de la femme, et le travail». «Vous vous ne présentez pas comme ça dans mon magasin pour demander un travail. Vous devez enlever votre voile avant de rentrer. Désolée mais moi je n’accepte pas les voilées», lui aurait déclaré la responsable dudit magasin.  

Suite à la publication, par la jeune fille, d’une série de vidéos où elle raconte sa mésaventure, un hashtag #BoycottEtam a été lancé sur Twitter.

La jeune femme demande aussi à ce que toutes celles qui ont été victimes de discrimination brisent le silence.

Et le silence a été brisé du côté de la marque française. Le directeur général de la marque Etam a lui-même répondu à la polémique. Il a affirmé «comprendre l’émotion (de la jeune femme)». «Nous sommes désolés de ce qui s'est passé. C'est effectivement contraire à nos valeurs», a-t-il reconnu.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com