Menu

Economie   Publié

Maroc : Le mirage des 20 millions de touristes en 2020

En enregistrant, à fin 2018, un total de 12,3 millions d’arrivées touristiques, le Maroc reste très loin de son objectif de 20 millions de touristes à l’horizon 2020. Le ministère du Tourisme devrait peut être décaler sa «vision» pour 2030...

Temps de lecture: 2'
Image d'illustration. / DR

L’Observatoire du tourisme vient de publier une note sur les statistiques du tourisme au Maroc. Pour l’année 2018, ils étaient près de 12,3 millions de touristes à avoir visité le royaume. Un chiffre en progression par rapport à 2017.

Selon la note, le nombre d’arrivées de touristes étrangers a cru de +14% pour les touristes étrangers avec 6 679 101 personnes. Celui des Marocains résidant à l’étranger a continué sa hausse, pour atteindre 5 609 607, soit une hausse de 2% par rapport à 2017.

«Les principaux marchés émetteurs ont affiché une hausse en termes d'arrivées en 2018, en particulier, l'Italie et l'Allemagne (+15% et +10% respectivement), suivis de la France et l'Espagne (+8% et +6% respectivement)», poursuit-on de même source.

Les chiffres relatifs à ce secteur clé permettent de constater que le nombre de touristes étrangers continue de surpasser celui des Marocains résidant à l’étranger. Depuis pratiquement 2016, l’afflux des touristes non-résidents a poursuit sa courbe haussière.

Globalement, le secteur touristique semble se rétablir de la crise de 2015. Cette année-là, le royaume n’avait accueilli que 10 176 762 touristes, soit une baisse de -1,03% par rapport à l’année 2014. La chute du nombre de touristes étrangers avait été à peine amortie par la hausse des arrivées de Marocains du monde. Mais depuis 2016, le tourisme au royaume renoue avec la croissance. Timide en 2016, avec une augmentation de 1,52%, elle accélère en 2017 à près de 10% et 8,3% en 2018.

Les variations annuelles (en pourcentage) du nombre d'arrivées entre 2009 et 2018. / Ph. DRLes variations annuelles (en pourcentage) du nombre d'arrivées entre 2009 et 2018. / Ph. DR

Le déphasage entre ambitions et réalité

Mais cette tendance favorable ne doit pas faire oublier les objectifs ambitieux que le Maroc s'était donné. Rappelez-vous, avant 2010, les responsables marocains se vantaient des capacités du royaume à attirer 10 millions de touristes. En réalité, il a fallu attendre 2013 pour atteindre cet objectif. Mais aujourd'hui, quid de la vision 2020 qui vise à franchir la barre symbolique des 20 millions de touristes ? Même avec une hausse moyenne annuelle optimiste de 10%, le Maroc atteindra 14,86 millions de touristes fin 2020. Devons-nous d'ores et déjà prévoir un décalage de l'objectif de 20 millions pour la Vision 2030 ?

L’ambition de faire partie des 20 plus grandes destinations mondiales se heurte donc à la réalité du marché, la conjoncture économique et les nouvelles tendances du secteur touristique. De plus, «les réajustements de la vision nécessaires» - pour reprendre les mots de Mohamed Sajid, ministre de tutelle-, ne pourront pas insufler une dynamique sur le court terme. Ils permettront au moins de mettre en lien les ambitions futures du Maroc, de consolider les acquis et de corriger les erreurs du passé.

Bien qu’il avait classé le royaume à la 65e place sur 136 pays en 2017, un rapport du Forum économique mondial avait pointé certaines lacunes du secteur touristique du royaume. Selon cette institution, c’est au niveau de «la santé et l’hygiène», «les ressources humaines et marché du travail» ou encore «la durabilité environnementale» que le Maroc a encore du chemin à faire. 

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com