Menu

Sport Publié

Judo : Drapeau israélien hissé mais pas d’hymne entonné à Marrakech

Temps de lecture: 1'
Israël a remporté deux médailles de bronze au Grand prix de judo de Marrakech 2019 / Ph. IFJ

Au grand dam des militants anti-normalisation, dix sportifs israéliens ont pris part à une nouvelle édition du Grand Prix de judo de Marrakech, organisée du 8 au 10 mars.

La compétition dans la ville ocre n’a cependant pas connu la diffusion de l’hymne israélien. Et pour cause aucun athlète n’a pu remporté une médaille d’or, comme ce fut le cas il y a une année, presque jour pour jour, à Agadir lors de son Grand Prix de la discipline olympique.

Malgré ce petit «revers», le porte-parole du gouvernement Netanyahu, Ofir Gendelman s’est félicité sur son compte Twitter que le drapeau israélien a été hissé à deux reprises à Marrakech grâce aux deux médailles de bronze glanées par Gefen Primo et Timna Nelson-Levy.

Pour rappel, tout pays qui ferme ses frontières devant les sportifs israéliens est passible de sanctions. En janvier, le Comité international paralympique (CIP) a retiré l’organisation des Mondiaux 2019 paralympiques de natation à la Malaisie qui a refusé d’accueillir les athlètes israéliens.

Quelques mois auparavant, la Fédération internationale de judo a suspendu les Grands Prix de Tunis et d’Abou Dhabi pour «discrimination» envers les athlètes israéliens.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com