Menu

Politique Publié

Falsification de documents officiels : Une ONG y voit la main des relais du Mossad au Maroc

L’arrestation de dix individus soupçonnés de falsifier des documents officiels en vue de permettre à des Israéliens d’obtenir illégalement la nationalité marocaine est vivement saluée par l’ «Observatoire marocaine contre la normalisation». L’ONG y voit la main du Mossad et ses relais au royaume.

Temps de lecture: 2'
DR

L’«Observatoire marocain contre la normalisation» avec Israël n’a pas tardé à réagir à l’annonce de la DGSN du démantèlement par la Brigade nationale de police judiciaire d’un réseau de falsification de documents officiels.

L’ONG estime que l’ «opération de naturalisation d’ "Israéliens" au Maroc est très dangereuse pour la sécurité stratégique du Maroc et ce par la fabrication de "citoyens marocains" capables d'infiltrer les rouages de l'Etat et de la société afin de fomenter des foyers terroristes menaçant la sécurité et l’avenir des institutions nationales et constitutionnelles», indique-telle dans un communiqué diffusée cet après-midi sur sa page Facebook.

Sur un air de va-t-en guerre, l'association appelle le «peuple marocain et ses composantes partisanes, civiles et syndicales à la mobilisation, la vigilance et à l’unification tant aux niveaux national, régional que local, dans une même tranchée, pour faire face au sionisme et à ses instruments subversifs, et pour assurer la protection de la sécurité nationale», écrit le bureau exécutif de l’Observatoire.

La nationalité marocaine ouvre la voie à une citoyenneté espagnole

Les amis d’Ahmed Ouihmane se sont saisis de cette occasion pour tirer à boulets rouges sur la normalisation avec Israël qui, selon eux, aurait «encouragé les réseaux du Mossad et ses relais à opérer avec aisance au pays» sans avoir à se cacher. Sur le réseau de falsification de documents officiels figure un ressortissant marocain de confession juive.

La nationalité marocaine constitue un précieux sésame permettant à de nombreux israéliens séfarades de bénéficier de la nationalité espagnole. Pour se réconcilier avec les juifs victimes de la Reconquista de 1492, l'Espagne offre en effet à leurs descendants la citoyenneté. Yabiladi avait, d’ailleurs, rapporté en avril 2016 le cas d’une Marocaine Simona résidente à Tétouan naturalisée espagnole grâce à la loi entrée en vigueur depuis le 1er octobre 2015.

Tout en se félicitant de l’opération menée par la BNPJ grâce à des informations de la DGST, «l’Observatoire marocain contre la normalisation» a estimé que les «Israéliens d’origine marocaine font partie eux aussi de la bande des assassins sionistes».

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com