Menu

Sport   Publié

Hicham El Guerrouj dresse un tableau noir de l’athlétisme au Maroc

Temps de lecture: 1'
Hicham El Guerrouj, ancien athlète marocain / Ph. DR.

Une semaine après la perte du record de 1 500m en intérieur détenu par l’ancien athlète marocain Hicham El Guerrouj, Yahya Saidi, spécialiste des règlements sportifs, a mis les pieds dans le plat en suggérant sur les réseaux sociaux que le palmarès des athlètes nationaux ne serait pas aussi garni si ces derniers ne s’adonnaient pas au dopage. Des allégations qui ont fait réagir le ministère de tutelle, qui rejette toute atteinte au «parcours sportif des champions marocains».

«Les déclarations n’émanant pas du ministère n’engagent que leurs auteurs», précise le département de Rachid Talbi Alami dans une mise au point relayée par la MAP, rejetant tout lien avec ce qui a été véhiculé. Le ministère indique ainsi disposer de «mécanismes institutionnels pour communiquer avec tous les acteurs médiatiques sur les questions se rapportant à la chose sportive». Il exprime, en outre, sa «fierté quant à l’intégrité et l’authenticité» des titres glanés par les champions marocains, ainsi que du haut niveau dont ils ont fait preuve lors des manifestations sportives nationales et internationales, tout en les considérant comme des «modèles à suivre».

Dans un autre registre et intervenant sur les ondes de Radio Mars, Hicham El Guerrouj est revenu justement sur la situation des athlètes nationaux en déplorant le peu de chance donnés aux jeunes issus de milieux populaires pour révéler leurs talents.

Dans ce sens, l’ancien coureur s’est dit dépité de l’état de l’infrastructure sportive de proximité qui ne permet pas de faire émerger de nouvelles générations d’athlètes. Les jeunes professionnels «ne trouvent même pas de lieux pour prendre leurs douches» après l’entrainement. «Au lieu de cela, on met le paquet sur de gros chantiers, sur des murs et du béton et on passe à côté de l’essentiel», regrette-t-il, en en appelant à une intervention royale pour «sauver l’athlétisme» marocain.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com