Economie Publié

Classement Forbes Afrique : Miloud Chaâbi, le Marocain le plus riche

Forbes, le célèbre magazine américain a publié la semaine dernière le classement des hommes les plus riches d’Afrique. Sur les 40 milliardaires recensés, il y a 5 Marocains. Leur fortune additionnée atteint presque les 8 milliards de dollars.

Temps de lecture: 3'
Miloud Chaâbi, le Marocain le plus riche d'Afrique

Il n’est certainement pas le plus jeune mais en tout cas il est le Marocain le plus riche de tout le continent africain. A 82 ans, Miloud Chaâbi est à la 6ème place du classement Forbes des 40 milliardaires africains. Sa fortune est estimée à 3 milliards de dollars.

Le berger devenu milliardaire

Miloud Chaâbi se lance dans les affaires très tôt. Il n’a que 19 ans seulement lorsqu’il fonde en 1948 Ynna Holding, l’un des plus anciens groupes industriels privés au royaume, spécialisé au départ dans l’immobilier et le bâtiment.

Dans un article publié il y a quelques années, le magazine Les Afriques rappelle que le milliardaire marocain n’est parti de rien et qu’il n’était pas très bon à l’école. Son premier travail aurait même été berger, rapporte le magazine. Le groupe grossit et se lance très vite dans d’autres domaines notamment la céramique, la pétrochimie, le ciment, les énergies renouvelables, l’agroalimentaire, la grande distribution avec le lancement des hypermarchés Aswak Assalam ou encore l’hôtellerie avec les hôtels Ryad Mogador, des établissements ne commercialisant pas d’alcool.

De son côté, Forbes rappelle que Miloud Chaâbi est également un politicien ayant fait parti du Parlement où il était surnommé «le capitaliste rouge». Par ailleurs, il n’hésite pas à dénoncer régulièrement haut et fort la corruption dans les affaires et la politique. Lors de la Révolution du Jasmin en Tunisie, il avait même déclaré que le Maroc avait lui aussi ses propres Trabelsi en faisant référence à la famille de Leïla Trabelsi, l’épouse de l’ex-président Ben Ali.

Les autres marocains milliardaires

Dans le classement, le deuxième milliardaire marocain à être positionné juste derrière Miloud Chaâbi est Othman Benjelloun. Le patron de BMCE Bank est classé à la 11ème position avec une fortune estimée à 2.4 milliards de dollars. Forbes rappelle que son groupe bancaire est présent dans une douzaine de pays africains et que sa holding FinanceCom est fortement présente dans des secteurs comme les télécoms et les nouvelles technologies.

Positionné à la 12ème place du classement, Anas Sefrioui est le troisième marocain milliardaire du continent africain. Le PDG du groupe immobilier Addoha est à la tête d’une fortune estimée à 1.75 milliards de dollars, une fortune accumulée grâce à des contrats passés avec l’Etat pour la construction de logements sociaux.

Ensuite, vient Alami Lazraq, classé à la 22ème place. Avec une fortune estimée à 575 millions de dollars, cet architecte de formation a fondé en 1994 le groupe Alliances Développement Immobilier devenu très vite une référence dans la construction d’hôtel au Maroc.

Enfin, le dernier Marocain recensé dans le classement Forbes est Mohamed Bensalah, positionné à la 38ème place. Âgé seulement de 41 ans, il est président d’Holmarcom (Holding Marocaine Commerciale et Financière) fondé par son père. Le groupe opère dans diverses activités comme la finance, la distribution, la logistique, l’immobilier, le service aérien ou l’assurance. Il possède notamment les Eaux Minérales d’Oulmès et lance en collaboration avec Othman Benjelloun la compagnie low-cost Air Arabia en 2009. Mohamed Bensalah est à la tête d’une fortune de 270 millions de dollars.

Les autres milliardaires

L’homme qui caracole en tête du classement et qui est l’homme le plus riche d’Afrique est le Nigérian Aliko Dangote. La fortune de celui qui est surnommé «le roi du ciment» est estimée à plus de 10 milliards de dollars. Ses activités dominent aussi les marchés du sucre, du riz, des pâtes alimentaires, du textile, du sel, du pétrole et du gaz au Nigéria.

Le deuxième milliardaire est le sud-africain Nicky Oppenheimer avec une richesse s’élevant à 6.5 milliards de dollars. Il a fait fortune dans les diamants à travers sa société De Beers.

Le troisième homme le plus riche du continent noir est égyptien. Nassef Sawiris possède une fortune de 4.75 milliards de dollars. Il est le directeur général d’Orascum Construction, un groupe spécialisé dans la téléphonie et les nouvelles technologies. Le pays qui possède le plus de milliardaires est l’Egypte avec 7 au total sur 40.

De son côté, l’Afrique du Sud est le pays qui engrange le plus de fortune avec un total de 357 milliards de dollars.

Enfin, il faut souligner que les grands absents de ce classement sont les femmes. Aucune femme d’affaire africaine n’a encore réussi à rivaliser avec ces messieurs Crésus.

face cachée
Auteur : georges
Date : le 01 décembre 2011 à 10h18
Ne soyez pas naifs , certains sont des hommes de paille,
imaginez la quantité de flouz nécessaire pour monter tous ces commerces et operations,
reflechissez 5mn, regardez le volume d'argent ,le nombre de jours dans l'année ??
Certains sont finances , d'autres pas
certains vont a la banque et payent les interets ,d'autres ont des capitaux obscurs ,
d'ailleurs jamais vous ne saurez la verite , meme j'ai jamais vu dans un emission de tele un riche expliquer comment il a fait , ou comment ils'est procuré le flouz de depart , sachant que pour obtenir une licence de boulangerie il faut deja envoyer le bakschish , avoir le local, le bail, les fournitures ,
l'eradictaion des pauvres n'est pas pour demain !!!
bonne chance
un coup de main
Auteur : Amoqrane61
Date : le 29 novembre 2011 à 18h35
OUI Bravo à ces Messieurs Milliardaires qui figurent en bonne position en Afrique. Pas besoin effectivement d'avoir usé son seroual (pantalon) sur les bancs de l'école.
J'en connait qui a commencé par apporter du thé au bureau du caid d'un petit patelin, le monsieur de l'autorité lui permettait certains dépassements, commence par des petits business, puis des marchés avec les services admin locaux, puis provinciaux protégé par ledit caid, puis, ..... et devenu milliardaire de nos jours. C'est sa aussi qu'il faut combattre (cette façon de faire).
Moi j'avais redoublé mon CM2 car le moqadam de mon village ne voulait pas signer une attestation de domicile pour que je puisse établir un extrait d'acte de naissance obligatoire pour remplir le dossier d'examen CM2 vers collège, il y'a longtemps.
Oui respect pour l'Abbé Pierre et autre Mère Térésa, mais sans le capitale et les riches, auraient-ils pu accomplir ce qu'ils avaient accompli?
Pourquoi n'avons nous pas au Maroc et dans pays arabes et/ou musulmans des Abbé Pierre et Mère Térésa?
Bravo
Auteur : Mogly
Date : le 23 novembre 2011 à 11h25
Bravo, Monsieur
La critique est aisée l'art est difficile !
Auteur : berhoc
Date : le 23 novembre 2011 à 10h54
Ce Monsieur est parti de 0 Dirham pour avoir plein de succès en fin de compte. Oui on peut réussir sans diplôme. Ce Monsieur était pauvre et il aurait pu très facilement critiquer le système et s'empêtrer dans ce cercle vicieux à vie mais il a choisi la voie de la pro-activité et de la créativité et a réussi dans son pays.
Il y a et il y aura toujours des ennemis de la réussite, il ne faut pas leur prêter attention et si nous avons un objectif, il faut le réussir.
On critique le pauvre car il est pauvre et on critique le riche car il est riche. Cet exemple montre que Même un Monsieur qui a fait sa fortune sur son travail et son acharnement et qui lutte sans cesse contre la corruption sur le terrain n' a pas été épargné de critique et là je me demande si on est contre les inégalités ou alors on est seulement contre la réussite.
Je pense qu'il faut faire la part des choses entre le micro et la macro économie.


Grâce à eux,le Maroc bénéficie d'un AAA
Auteur : Chibani2
Date : le 23 novembre 2011 à 07h46

Avec des fortunes aussi colossales,le Maroc continue à emprunter de l'argent au FMI à un taux d'ntérêts fort élevé.Le Maroc a du mal à équilibrer son budget avec ces bilans truqués.Le citoyen ne voit que du feu.Le nouveau gouvernement sera obligé de faire des efforts en termes d'impôts et des dépenses ubliques.Des plans d'austérité nous attendent et la tempête n'est qu'à son début.Effet papillon et de la Mondialisation.
A ce riche que tu fais tant d"éloge doit être libéral et te montrer comment devenir riche comme lui et pas te donner l'aumône et la charité...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com