Menu

Société Publié

Rabat : L’affaire de Taroudant présente à la marche de la Coordination Akal

Temps de lecture: 1'
La manifestation du dimanche a été organisée à l'appel de la Coordination Akal. / Ph. DR

Après une première forme de manifestation organisée en novembre dernier à Casablanca, la Coordination Akal pour la défense du droit de la population à la terre et à la richesse a organisé, dimanche, une marche à Rabat.

Ainsi, les victimes de surpâturage et de la délimitation des domaines forestiers ont investi les rues de la capitale, appelant à la fin des mesures les visant et à ce que leurs dossiers revendicatifs fassent l’objet de dialogue avec les autorités compétentes.

Venus de plusieurs villes du royaume, les participants à la marche ont scandé des slogans accusant le Makhzen de tyrannie, et dénonçant ce qu’ils considèrent comme «discrimination raciale à l’encontre des peuples autochtones». Les manifestants ont également appelé à mettre fin «au processus d'identification de leurs terres ancestrales qu’ils ont héritées».

L’affaire des cinq membres de l’Association d'éleveurs et propriétaires des pâturages, dont certains sont poursuivis en état d’arrestation à Taroudant, a également été évoquée par les manifestants. «C’est une injustice d’emprisonner des personnes de plus de 60 ans. Il faut qu’ils soient libérés, parce qu’ils n’ont pas tué, volé ou vendu des drogues. Ils n’ont fait que défendre leurs terres», indique l’une des participantes.

Pour rappel, ces cinq personnes sont poursuivies devant le tribunal de première instance de Taroudant pour s’être opposées à un projet forestier dans la commune rurale Ida-Ougoummad (caïdat d'El Faid), située dans la province de Taroudant. Une audience est programmée ce mardi. 

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com