Menu

Société Publié

Guerre contre Daech : Le Maroc rechigne à rapatrier ses ressortissants détenus en Syrie

Alors que les combats s’intensifient en Syrie, dans les derniers bastions de l’organisation «Etat islamique», des sources sur place signalent la présence de Marocains parmi les familles fuyant la guerre dans la région Al Baghouz (sud-est de Deir Ee-Zor). Ils se dirigent vers des camps contrôlés par les Forces démocratiques syriennes.

Temps de lecture: 3'
Photo d'illustration. / DR

Poussés par Washington à rapatrier leurs ressortissants détenus par les Kurdes en Syrie, les pays trois pays du Maghreb ne sont pas pressés d'organiser le retour de leurs ressortissants, rapporte jeudi l’agence France-Presse.

Le Maroc, l’Algérie et la Tunisie sont confrontés, comme plusieurs pays européens, au «retour» de ces djihadistes ayant combattu dans les rangs de l’organisation «État islamique» et qui seraient actuellement détenus en Syrie. Certains sont détenus par les Forces démocratiques syriennes (FDS), alliées des Occidentaux.

Pour le cas du royaume, l’AFP rappelle que ce dernier interpelle, juge et incarcère à leur retour ces djihadistes partis combattre à l'étranger, conformément à ses lois antiterroristes en vigueur. «En 2015, le nombre de Marocains recensés dans les rangs de groupes djihadistes en Irak et en Syrie était estimé à plus de 1 600», rappelle la même source. Celle-ci jette aussi la lumière sur la politique «proactive» en matière de lutte antiterroriste du royaume.

Des veuves et des orphelins marocains toujours au nord de la Syrie

«Les ressortissants marocains qui rentrent sont arrêtés et écopent de peines allant de 10 à 15 ans de prison», poursuit l’agence de presse, rappelant que «plus de 200 "revenants" avaient été interpellés et traduits devant la justice à la mi-2018, selon des chiffres officiels». Elle ne manque pas de souligner qu’en juillet dernier, le Maroc avait refusé de rapatrier les veuves et les orphelins des djihadistes marocains présents en Syrie.

En juin 2018, l’Observatoire Nord pour les droits de l'Homme (ONDH) avait alerté sur les conditions de détention de près de 400 femmes et enfants marocains de Daesh, rappelant que ces ressortissants sont échangés contre des prisonniers ou des rançons. L’ONG avait précisé, dans un deuxième appel, que le Maroc refuserait de rapatrier ces ressortissants.

En contact avec ces Marocaines, via les familles de celles-ci installées dans le nord du royaume, l’ONDH avait ensuite précisé qu’une équipe sécuritaire maroco-espagnole était arrivée en Syrie pour mener des enquêtes dans l’optique de rapatrier ces ressortissants. Toutefois, malgré ses appels à l’action, l’ONG a considéré en novembre qu’en l’absence d’intervention du Maroc, ces femmes et leurs enfants risquent d’être transférés dans des prisons irakiennes et pourraient même être condamnés à la peine capitale.

En Syrie, des Marocains fuient la région de Baghouz

Le constat fait par l’AFP intervient alors que les dernières zones contrôlées par l’«Etat islamique» tombent, parallèlement au resserrement de l’étau sur ses djihadistes. Un danger qui pousse plusieurs familles à fuir vers les parties contrôlées par les Forces démocratiques syriennes.

«A leur arrivée dans les territoires des FDS, ils sont soumis à des fouilles, des interrogatoires poussés et des prélèvements d’empreintes pour identifier les jihadistes potentiels qui se fondent parmi la foule», rapporte l’AFP. Celle-ci fait état d’un «afflux ininterrompu de civils» alors que les FDS, dont les «capacités humanitaires limitées sont depuis longtemps atteintes», ralentissent leurs opérations militaires.

D’ailleurs, le journaliste de l’agence, Guillaume Klein, a indiqué hier que le photographe marocain Fadel Senna, qui se trouve actuellement en Syrie, a «confirmé la présence de plusieurs familles marocaines sorties de Baghouz ces derniers jours».

Elles seront, elles aussi, détenues dans les camps du nord de la Syrie et s’ajoutent aux 200 à 300 femmes et enfants marocains déjà installés dans cette zone depuis plusieurs mois.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com